COPENHAGUE / MOEN


Nous nous étions quittés sur la décision de ne pas aller en Suède. Nous nous dirigeons donc vers Copenhague. Pour y arriver, nous passons sur le magnifique pont du Grand Belt qui est long 18 km, 2km de plus que le plus fameux pont de l’Oresund qui relie le Danemark à la Suède. Ce pont-ci relie l’île de Syn à la Zeland. Oui, la Région de Copenhague s’appelle Zealand. Après la New Zealand, on visite la Zealand originale !


Nous admirons ébahis la traversée depuis l’autoroute gratuite et on se dit que l’argent public est plutôt bien utilisé. C’est quand même bizarre que ça ne soit pas les utilisateurs qui paient…Et effectivement la surprise arrive au bout du pont avec le péage. On l’attendait pas forcément celui-là. Et la surprise est de taille ! C’est environ 60 CHF le passage avec un camping-car. Of blue of blue, plus que notre vignette valable pour une année d’autoroute !


LA PETITE SIRENE


Arrivés à Copenhague, on s’installe à notre camping dans la banlieue de Broendby. Ça dit quelque chose seulement à papa en raison de l’équipe de foot local qui a un passé plus glorieux que celui du FC Sion. Saluons nos amis valaisans au passage !


Le camping est à 500m d’un train qui nous amène en ville en 15 minutes. Aujourd’hui il fait plutôt beau. C’est important à signaler parce que les beaux jours sont un événement plutôt rare depuis qu’on a débarqué dans le Noooord. Le train nous dépose à Norport car on a décidé de commencer la visite de la ville par la Petite Sirène. Oui bien sûr vous savez tous qu’Ariel est danoise, au même titre que Petzi et Lene la chanteuse d’Aqua. Voilà on vient de faire l’inventaire d’à peu près toutes les références danoises de Papa ! Allez pour être exhaustif on peut y ajouter Michael Laudrup et Elkjaer Larsen.


La Petite Sirène donc, fameux conte de Christian Andersen qui a également écrit la petite fille aux allumettes, ne l’oublions pas ! Bon la statue ne casse pas des briques. Surtout avec les usines en arrière-plan. Mais bon fallait la voir ! Mattias nous demandera tout de même pourquoi Ariel n’est pas rousse. Ce à quoi on lui a répondu en lui demandant pourquoi lui était blond ! On se promène le long des quais jusqu’en ville. On passera devant la résidence d’été de la famille royale. Ah vous saviez pas ?! Oui, le Danemark est une monarchie au même titre que la France !


NYHAVN

Nous arrivons au canal de Nyhavn. Là, attention un peu de sérieux. Euh la carte postale ! Les maisons aux couleurs vives de part et d’autre du canal. Les vieux bateaux, les bars, les restos…la joie de vivre quoi ! On pourrait y rester des heures et des heures. On dirait que le temps s’est arrêté ici. Nous on s’arrêtera pour du sucré. On a demandé aux enfants de choisir entre la gaufre au Nutella et le Smoebroed. Julian nous a dit : « Maman, papa la question elle est vite répondue ». On l’a emmené direct chez Kroldrup l’exorciste local.


Nous nous baladons ensuite dans les ruelles piétonnes de Copenhague et il faut dire que cette ville nous plait beaucoup. Bon faudrait la voir le 15 février avec la neige, par -10 et quand le soleil se lève à 11.00 et se couche à 15.00 mais en tout cas aujourd’hui c’est top ! En passant, on visite la Tour Ronde du haut de laquelle on a une splendide vue sur la capitale.


TIVOLI'S GARDENS


Le lendemain, on continue la visite de la capitale. On a mis les shorts cette fois. Première fois depuis le début du voyage ! On va direct à Nyhavn pour nous extasier encore une fois devant ce canal aux milles couleurs. On décide de faire le tour des canaux en bateau. On passera devant la statue de la Petite Sirène. Il y a un peu de chenil...pour les Basques et les gens du Cotentin qui nous lisent, le chenil c’est le bordel en Suisse. Personnels cagoulés autour de la statue, caméras de la télévision... Voilà, elle a choppé le Covid ! Et nous qui avons fais des selfies avec elle le jour d’avant, va falloir qu’on aille se faire dépister ou se foutre en quarantaine ! Heureusement, le « push » du 20 Minutes est là pour nous rassurer. La statue a été souillée par des tags racistes. C’est malheureusement un peu récurrent ici que les grands esprits de race supérieure s’en prennent à la statue.


La balade est plaisante mais ça commence à se couvrir et ça caille un peu. On pouvait pas louper de manger sur les quais du canal de Nyhavn. Alors on l’a fait avec une couverture sur les jambes et le parasol chauffant allumé ! Nous continuons la visite de la ville par les jardins de Tivoli. Ces jardins sont en fait un immense parc d’attractions en plein centre-ville. C’est vraiment très bien aménagé. C’est enchanteur. Ici papa nous lâche une larme lorsqu’il croise les statues de Petzi, Pingo, Ricki et l’Amiral ! Trop de souvenirs pour lui.


RIPLEY'S MUSEUM

Bon pour changer le temps se gâte encore donc on rentre au camping. Là il faut décider quoi faire le lendemain vu qu’ils annoncent la flotte de Berlin jusqu’au Svalbard. On restera une journée de plus dans la capitale et on ira faire les 4 musées Ripleys : Believe It or Not, Guiness World Records, Mystical et un petit musée dédié à Christian Andersen. C’est plutôt sympa et marrant, ça permet de passer la journée torrentielle à l’intérieur et dans la bonne humeur.


MOEN

Le lendemain on quitte cette capitale qui nous laissera beaucoup de beaux souvenirs. On se dirige vers l’Ile de Moen au sud. Ils annoncent plutôt beau…Ils annonçaient ! Oui, les prévisions météo changent toutes les 15 minutes ici. Une heure et demie de route plus tard, on arrive sous des trombes d’eau et on se demande ce qu’on fout là. Arrivés à notre camping, on en profite pour manger dans le camping-car. Pour l’instant, on a encore jamais pu sortir tables et chaises de camping pour manger dehors. Dès qu’il arrête de pleuvoir, on part en balade pour aller découvrir les falaises de craies. On est ici un peu pour ça. 30 minutes de marche à travers champs et forêts très sympa et au sec. On arrive en haut des falaises et là se dresse un escalier très raide qui nous emmène sur la plage. Magnifique l’escalier au milieu du vert des arbres.



L’arrivée sur la plage est tout de suite bluffant. Ces immenses falaises blanches sont impressionnantes. Sur la plage, il y a de magnifiques pierres pour la joie des enfants qui peuvent se donner à un de leur passe-temps favori : la recherche de fossiles. Bon comme d’habitude, ils reviendront bredouille ! En 30 minutes passés sur la plage on a eu droit à du soleil, de la pluie, une mini-tornade et à nouveau le ciel bleu. C’est un peu le résumé météorologique de notre première semaine au Danemark !