Parfois il y a des signes...


Bonjour à vous jeunes lecteurs...JP Fanguin a voulu collaborer à l'écriture de cet article. Il arrive pas à vendre beaucoup de formation alors il essaie de se faire de la pub avec nous !


On reprend la main. A peine conclu notre aventure africaine que nous pensions déjà au prochain voyage ! Début septembre 2019, on planchait sur l’Indonésie et on avait même plus ou moins défini un itinéraire sur 3 semaines entre Sulawesi, Flores et Komodo ! Puis, on ne sait plus trop pourquoi, on change complètement d’avis. Certainement le manque d’envie de faire beaucoup d’heures d’avion et le fait que cette fois ça serait en juillet et qu’il n’y aurait donc pas trop de monde en Europe. On change donc radicalement de destination et de mode de voyage. Premier signe…


Ça sera la Scandinavie en camping-car ! Les enfants et nous aussi avions envie de retenter l’expérience camping-car qui nous avait tant plu au Canada pendant notre tour du monde. Et notre choix retombe sur le Danemark et la Norvège. Les fjords nous faisaient rêver. Après quelques recherches, on se rend compte que voler jusqu’à Hambourg et y réserver là-bas notre camping-car nous faisait économiser pas mal d’argent. Ni une ni deux, dès début octobre on réserve notre vol Easyjet Genève-Hambourg. 600 CHF aller-retour pour 5 ! ça change des sommes dépensées pour les vols en Afrique où on avait dû demander de l'argent à nos grands-mères...JP tu commences pas ! Dans la foulée, on trouve également notre camping-car chez McRent. On a un bon prix en réservant à l’avance.


Mi-novembre, Easyjet, sans raisons, annule les vols sur Hambourg. Deuxième signe...Mais assez facilement on trouve des vols Genève-Hambourg via Francfort avec Lufthansa. Et en plus on arrive à se faire rembourser par Easyjet la différence du prix des vols !


Puis arrive notre chère amie Covid-19. Là on se dit qu’on a eu bon nez de réserver en Europe des vacances en camping-car qui seront 100% nature et loin des foules. On est serein et on garde les réservations en se disant que si on ne pourra pas voyager, on sera remboursé. Au moment de notre première décision de garder nos réservations, nous n’aurions perdu « que » 25% de la réservation du camping-car. Le temps passe, les pénalités d'annulation augmentent. Début juin, annulation des vols Lufthansa ! 3ème signe...


Ici la réflexion est plus fine. On pourrait annuler les vols et se faire rembourser mais l’annulation du camping-car nous coûterait une blinde ! Que faire surtout qu’il n’y a pas à l’horizon d’ouverture des frontières de la Norvège et du Danemark. En réalité, la question elle a été vite répondue...oh c’est facile JP ! L’idée est de faire un voyage en camping-car dans la nature et finalement peu importe le pays donc on décide que ça sera la Suède qui n'a jamais fermé ses frontières. Il suffit de prendre le ferry à Kiel qui se trouve à une heure de route du lieu de prise en charge de notre camping-car. Celui-ci nous emmènera directement à Göteborg sur la côte ouest suédoise. Il y a bien sûr un peu de déception que les fjords nous passent sous le nez mais on ne se s’arrachent pas non plus les cheveux et il y a bien pire par les temps qui courent.


Donc tout est maintenu et on retrouve facilement, et sans frais, un vol pour Hambourg en changeant le jour de départ (samedi au lieu de dimanche). Départ prévu donc le 27 juin avec un périple de 3 semaines essentiellement sur la côte Sud-Ouest de la Suède. Le 25 juin à 2 jours du départ, le Danemark décide de rouvrir ses frontières aux ressortissants suisses à partir du 27 juin ! 4ème signe…Changement d’itinéraire last minute, nous passerons par le Danemark pour aller en Suède !


C’est ainsi que nous prenons l’avion, tous masqués, le samedi 27 juin au départ de Genève en direction d’Hambourg. L'aéroport est vide un samedi de juin alors que c’est les vacances, du jamais vu forcément ! Au total, 17 vols sont prévus ce jour-là, c’est tout de même 4x plus qu’un mois auparavant !


Le masque n’est pas obligatoire dans l’aéroport de Genève. C’est toute une autre histoire à Francfort où nous faisons escale. On remarque déjà la rigueur allemande. Absolument tout le monde est masqué. C’est obligatoire.


HAMBOURG


Nous arrivons à Hambourg. Il fait lourd et chaud. On pose nos affaires à l’appartement et on part découvrir la ville. On n’exagère pas, on fait 25m et là s’abat sur Hambourg un orage comme on en a peu vu ! 5ème signe…non simplement les aléas météo du nord de l’Europe ! On s’abrite sous une devanture et on n’ose même pas retourner à notre appartement, qui est pourtant juste là, tellement ce qui tombe est incroyable.


Une fois l’orage passé, nous découvrons pendant deux jours une ville animée, plaisante et où il fait bon vivre ! Le quartier des docks, classé au patrimoine mondial de l’Unesco est une merveille. Les cathédrales sont impressionnantes, les canaux sublimes et la vie au bord de l’Elbe est douce. Une belle surprise !


Ce qui ne fût pas une surprise c’est le côté « strengt » allemand. Exclu d’entrer où que ce soit sans les masques. Maman a eu la bonne idée d’oublier son masque pour aller acheter du pain un dimanche matin à 8.00 sans personne dans la rue et sans personne dans la boulangerie…c’est « NEIN » !



Le lundi, nous récupérons notre camping-car chez McRent à Kayhude qui se trouve 60km au nord de Hambourg en direction du Danemark, ça tombe bien ! Explications de base rapides et on analyse la caissette des toilettes. La caissette que nous n’avions pas au Canada. Au pays des caribous, la vidange des toilettes se faisait par un ingénieux système de tuyaux où on ne voyait et sentait rien. Ici, il faut enlever et vider la caissette dans des lieux de vidange...et on voit tout ! Du coup, interdiction pour tout le monde de faire la grosse commission dans les toilettes du CC. Ça sera aux toilettes des campings où dans la nature !



LEGOLAND


Nous traçons directement jusqu'au Danemark où nous nous arrêtons dans un camping juste après la frontière. Nous sommes presque les seuls touristes ici au Danemark et ça se sent les danois sont heureux de nous voir. Et oui, le pays a ouvert ses frontières il y a à peine 2 jours !

Le lendemain nous nous dirigeons vers Legoland. Dès le premier jour de voyage, notre meilleure amie c’est l’appli météo. Ou plutôt les 3 applis météos et les 14 sites de prévisions en anglais, suédois et danois qui décident pour nous l’itinéraire et notre rythme de voyage. Vous l’aurez compris, à part les deux nuits à Hambourg, nous n’avions absolument rien réservé ! Et tant mieux ça nous permet une totale flexibilité par rapport à la météo. On avait prévu de visiter Legoland le mardi mais ils annoncent la flotte. Nous prendrons donc un pack 2 jours/une nuit et nous dormirons dans une cabane Ninja GO…pas de négociations possible avec les garçons !


On arrive à Legoland et il pleut, pas de miracle ! Lors d’une accalmie on décide tout de même de tenter notre chance et aller dans le parc. Y a pratiquement que nous et on peut profiter du parc pe