BANDE DE CAPRIVI / BOTSWANA


Nous quittons donc Etosha les étoiles plein les yeux et la poussière plein les cheveux !


Nous nous dirigeons en direction de Grootfontein pour un stop-étape en direction de la bande de Caprivi. La bande de Caprivi est un territoire Namibien tout au nord du pays. Elle est large d’à peine 30 km et est « encastrée » entre l’Angola et la Zambie au nord et le Botswana au sud. Ce couloir est le résultat d’un accord de l’époque coloniale entre l’Allemagne et le Royaume-Uni. « Caprivi » est d’ailleurs le nom du chancelier allemand de l’époque. Elle avait pour but de garantir à l’Allemagne l’accès au fleuve Zambèze.


Le petit cours d’histoire est terminé ! Notre stop se fait au lodge Roy’s Rest Camp. Lodge vraiment très sympa avec des habitations toutes différentes et au style particulier…sauf la nôtre ! La seule habitation familiale pouvant accueillir plus de 4 personnes était d’un classique désarmant ! Le reste du lodge était sympa et avec une petite piscine où nos pingouins ont piqué une (petite) tête. Avec l’eau à 18 degrés ça calme…



Mahango


Le lendemain c’est 4.30 de route qui nous attendent jusqu’à notre lodge situé au bord de la rivière Okavango tout au début de la Bande de Caprivi dans le Mahango. Plus on roule vers le nord et plus le paysage se transforme. Tout devient plus vert, moins aride. On retrouve un peu de cette Afrique luxuriante qui nous a tout de même un peu manqué jusqu’ici, disons-le !


Et lorsque nous apercevons la rivière Okavango, c’est comme une apparition ! Ce fleuve dans son lit au milieu d’une verdure luxuriante…On est ébahi ! Enfin les parents...Quand on dit aux enfants d’apprécier cette vue magnifique, la réaction c’est : « ben quoi c’est une rivière ! ». Ah ils savent nous ramener vite sur terre ces nains-là !



Nous arrivons à notre lodge, non sans avoir enclenché les 4 roues motrices sinon on resterait bloqué dans la piste sablonneuse. Nous sommes ici en camping donc on monte la tente sur le toit et partons ensuite pour une excursion bateau au coucher de soleil sur la rivière. Il n’y a que nous ! Quel bol ! Croisière privée pour les VeryFamilyTrip…excusez-nous !


BOAT CRUISES MAHANGO


On commence par aller observer les hippopotames, c’est nos premiers en Namibie. On voit ensuite les buffles, 4èmeBig Five au passage, c’est également nos premiers ici. Puis les singes, toujours première observation ici et enfin les crocos, aussi les premiers ici ! Quand on disait que c’était différent, c’est pas seulement la flore mais aussi la faune ! On adore ça. Puis lorsque le soleil se couche le spectacle est hallucinant. Ce soleil rouge se couchant sur la rivière donnant des couleurs somptueuses au ciel. Hein les enfants ? «ben quoi c’est juste..» NOOO c’est pas juste un coucher de soleil bordel ! C’est un coucher de soleil aux couleurs hallucinantes sur un fleuve en Afrique avec des animaux fabuleux !!



Bon, cela n’aurait pas été un voyage « VeryFamilyTrip » s’il n’y avait pas eu un incident bateau ou une alarme incendie n’est-ce pas ? Voilà c’est fait ! Une fois le soleil couché, nous commençons notre rentrée vers le lodge quand le bateau se dirige « bizarrement » vers des rochers au milieu de la rivière. Le pilote freine puis fait des manœuvres assez discrètement et commence à naviguer en marche arrière…Bon on demande quand même s’il y a un problème et effectivement le gouvernail est bloqué ! No stress, self-control, déjà-vu et c’est plutôt calmement qu’on se tape toute la rentrée au lodge en marche arrière ! Pour s’amarrer à la berge, on doit être « secouru » par un deuxième bateau du lodge. Résultat : 30 minutes de retard et on a navigué sur le fleuve par « nuit noire »…un peu les jetons quand même finalement !



Avec ce retard et le restaurant du Lodge qui n'avait plus de place, nous avons dû manger à la sauvette et dans le noir nos habituels noodle lyophilisés ! En bruit de fond nous avions les cris des éléphants et hippopotames, ce qui a eu le mérite de mettre en panique totale Julian. De plus, un hippo est venu nager très proche du rivage où nous avions nos tentes et cela a grandement augmenté sa panique. Il ne voulait plus sortir de la voiture ! La nuit fût compliquée.



Le lendemain c’est encore une vue exceptionnelle qui nous attend au réveil. Le soleil se lève droit devant nos tentes et au-dessus de la rivière ! C’est juste fou ! Le lodge propose une croisière au petit-déjeuner. Allez hop c’est parti ! On va pas rater le petit-dèj avec les hippos ! Sur ce coup-là on est pas seul ! On peut pas gagner à tous les coups ! La croisière reste très agréable et apaisante. Nous verrons crocos, hippos, singes, impalas, buffles et éléphants au loin.



SAFARI BWABWATA


Pour la fin de journée, nous partons faire un safari dans le parc national Bwabwata qui se trouve à 15 minutes du lodge. Et vous savez quoi ? On est les seuls ! Safari privé ! Le parc est sympa, sans plus. Le plus beau aura été sur la fin, lorsque nous avons croisé une trentaine d’éléphants qui ont traversé la route devant nous. C’est beau ces hordes d’éléphants mais ça fout toujours les chocottes à maman ! C’est ça de regarder les vidéos Facebook d’attaques d’éléphants avant de partir en voyage…



Ces deux premiers jours dans la Bande de Caprivi commencent sur des chapeaux de roue ! On a l’impression de visiter un autre pays !


CAMP KWANDO


Nous continuons en direction de Camp Kwando, notre lodge situé au bord de la rivière….Kwando. De l’autre côté de la rivière, c’est le Botswana ! Ici, nous trouvons un peu de Genève ! En effet, 4 des 6 propriétaires du lodge sont genevois, dont un qui n’est rien d’autre qu’un ancien président du Grand Conseil genevois ! Le lodge est magnifique aux couleurs jaune, rouge et noir. Des photos du Servette Football Club agrémentent les murs et on trouve même une immense fontaine au milieu du parc ! On peut plaisanter non ? Plus sérieusement, le lodge est superbe, la cuisine est divine et les gens sont d’une gentillesse sincère. En deux mots, si vous passez par ici on recommande.



Camp Kwando est notre dernière étape namibienne. Le lendemain nous passons la frontière pour nous rendre au Botswana. Après deux heures de route, nous arrivons au poste de douane. Les formalités sont remplies plutôt rapidement. Petite anecdote qui a bien fait marrer les enfants : avant d’entrer au Botswana vous devez nettoyer vos semelles de chaussures en passant sur un linge mouillé…à chaque pays sa manie !


BOTSWANA - CHOBE NP


Juste après l’entrée au Botswana, nous entrons dans le parc national de Chobe. Ce parc est réputé pour l’observation de hordes d’éléphants traversant la rivière. On avait lu que l’entrée juste après la frontière était réservée aux aventuriers car la piste était très très sablonneuse et rocheuse. Quoi ? Et on est quoi nous ? Après Fraser Island, c’est pas un petit parc botswanais (ou Botswanien ?) qui va faire peur à papa…Ouais alors sur ce coup-là, papa a quand même transpiré sur certains tronçons ! Il a même été convaincu d’être coincé une ou deux fois. Il faisait moins le malin. Mais bon, on enclenche le 4x4 forcé, un coup de marche arrière, un coup de marche avant, sans jamais trop accélérer et on s’en sort ! Allez, toute la famille dira qu’il s’en est sorti comme un chef.



Le reste du parc est absolument ma-gni-fique ! Disons-le, toute la famille a adoré ce parc. Tout d’abord ses paysages. De grandes plaines avec la sinueuse rivière Chobe qui les traverse. Puis les animaux…à profusion ! Des quantités impressionnantes d’animaux peuplent ces plaines. Ensuite, il y a aussi la route. Une fois passé les pistes intérieures sablonneuses, la suite du safari se fait le long de la rivière et c’est absolument enchanteur. Puis finalement, l’organisation « naturelle » du parc qui nous a frappé et même bien fait marrer !



C’est frappant et flagrant comment les animaux sont organisés en « quartier » ou « banlieues »…Il y a d’abord le « 9 / 3 » des zèbres. Des troupeaux de zèbres à perte de vue et rien d’autres. Puis le « 12 / 19 » des buffles ! Comme au Lignon, on était pas tranquille au milieu de toutes ces bêtes ! Pour nos lecteurs du Lignon, on vous aime ! On a ensuite traversé la « Rue du Rhône » des girafes. Tout en classe et élégance ! Et enfin, on a terminé sur les Champs-Elysées des éléphants ! Un nombre impressionnant d’éléphants là où la rivière est la plus large. On parle certainement de plusieurs centaines d’éléphants. Spectacle magnifique qui nous a fait regretter de ne pas avoir fait le safari bateau. Il faut tout même mentionner que si dans le reste du parc nous avions croisé très peu de voitures, ici il y a foule ! Ceci est dû au fait que l’entrée principale du parc se trouve vers la ville de Kasane et qu’elle est très proche du lieu où se trouve les éléphants ! La plupart des tours organisés ne vont pas jusqu’à l’autre extrémité du parc où nous sommes entrés.



Nous sortons du parc après 5 heures de safari ! Nous pensions y rester 3 heures…


SENYATI SAFARI LODGE - KASANE


Notre lodge n’est pas très loin de la sortie du parc. A peine 20 minutes. Nous savons que le lodge a une particularité qui nous intrigue beaucoup. Le lodge fait face à une point d’eau où viennent s’abreuver bon nombre d’éléphants. Dernièrement, ils ont créé un tunnel souterrain et aménagé à son extrémité un bunker d’observation des éléphants. En arrivant au lodge, nous sommes immédiatement émerveillés devant le spectacle qui s’offre à nous. Le point d’eau existe bel et bien et les éléphants sont présents en nombre ! On se dépêche de monter les tentes. On n’a même pas envie de faire à manger. De toutes façons, on a rien trouvé au supermarché du coin, juste des saucisses-frites pour les enfants. Les parents eux ont décidé de manger des Pringles et boire un verre de blanc devant le ballet des éléphants qui défilent au point d’eau. On ne veut pas en perdre une miette !



On est bien placé en hauteur à la terrasse du bar du lodge et on déguste notre blanc. La réalité est qu’il est absolument immonde mais le spectacle des éléphants fait croire à papa qu’il boit un Corton-Charlemagne ! Bon, on va quand même aller jeter un œil à ce bunker…ou bieeen ? (Oui la touche suisse est nécessaire de temps en temps !)



C’est papa qui se décide. Là, on a épuisé tous les superlatifs pour décrire la scène qui se déroule devant nos yeux. On est dans leurs pattes ! ça fout les boules, on a l’impression que tout d’un coup ils vont nous charger. On les entend marcher, crier, péter ! Oui soyons sincères, ça sent…beaucoup même ! ça pète et ça fait caca un éléphant !



Bien évidemment, nous descendons au bunker avec les enfants chacun leur tour. Miraaacle ! Ils n’ont pas dit : « ben quoi c’est des éléphants ! ».


On espère vraiment qu’ils garderont ces images bien ancré au fond de leurs souvenirs…et sinon y a les deux milles photos de maman et les deux heures de films de papa pour leur rappeler !


Voilà nous arrivons à la dernière étape de notre voyage : Les Chutes Victoria ! Celles-ci se trouvent encore dans un autre pays : le Zimbabwe.

#autresvoyages

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

Archives

VISITES

Articles à l'affiche

Articles récents