PHUKET


On n’allait tout de même pas imposer notre rythme de voyage aux grands-parents. Ils sont essentiellement venu pour revoir et rester avec leurs enfants et petits-enfants. On s’est donc dit que Phuket serait une destination facile et sympa pour tout le monde. On y a réservé une villa avec piscine près des plages de Rawai.


A l’aéroport de Bangkok, nous récupérons Dionisio, un cousin de papa qui est touriste en Thaïlande depuis 30 ans maintenant ! C’est en fait le fils de la sœur de Nonna Gina. Il devait passer 5 jours avec nous, il restera finalement avec nous pour toute la durée du séjour.


Villa Miracle


Nous atterrissons à Phuket et prenons le taxi en direction de Rawai et la bien nommée Villa Miracle…qui deviendra une malédiction en très peu de temps.


A notre arrivée, il n’y a personne pour nous accueillir. Du linge étendu nous fait penser que la villa est occupée et le taxi nous stresse car il ne peut plus attendre. On sort les bagages et papa appelle le no qui est inscrit sur la réservation d’Hotels.com. La personne qui répond en anglais a un gros accent français, ça facilitera la discussion. Le propriétaire est en fait le gérant de plus de 60 villas. C’est typique des villas AirBnB et que l’on retrouve aujourd’hui également sur les sites de réservations d’hôtels. On vous fait croire au contact avec un propriétaire, c’est en fait une sorte d’agence immobilière. La personne indique à papa qu’il ne travaille pas avec Hotels.com ou Expedia (groupe propriétaire du site Hotels.com). Ok… A la question de savoir s’il a reçu notre paiement en janvier, la réponse est catégorique : non !


Bon il nous reste plus qu’à contacter Hotels.com. Ce que nous faisons dans la minute. Ces derniers nous indiquent qu’ils s’en occupent. Ils nous rappelle 5 minutes après en nous indiquant qu’ils ont eu le responsable au téléphone et lui ont fait parvenir la copie de la réservation et le paiement. La malhonnêteté de la société en question commence à ressortir et ne s’arrêtera pas là. Entre-temps, ils nous proposent une autre villa vu que celle que nous avions réservée était occupée. On avait réservé une villa en bord de plage et proche des commerces, on se retrouve dans une villa loin de tout. On a pas vraiment le temps de se retourner, donc on accepte la villa. Entre temps, on demande bien entendu un dédommagement à Hotels.com.


Finalement, on oublie assez vite la mésaventure même si on se dit que c’est la première fois que ça nous arrive ! Et ça arrive avec le logement qui nous a coûté le plus cher après le Meridien à Bora-Bora !! Comme quoi un prix élevé n’est en aucun cas une assurance contre l’incompétence des gens ! Oui on est fâché !




Rawai


Finalement, la zone de Rawai se révèlera assez décevante. Les plages ne sont pas très jolies et la zone est entourée par deux zones portuaires : Chalong au nord et Rawai au sud. La plage sympa la plus proche est à 20 minutes de tuk tuk de notre villa. Il s’agit de Nai Harn Beach. Le soir venu, maman et papa font les courses à un supermarché qui se trouve à 20 minutes de tuk tuk. Sur le retour, la nuit est tombée et il est difficile de trouver un taxi. On croit apercevoir un tuk tuk, on lui fait signe et la personne s’arrête. On monte avec nos sacs de courses et on lui demande combien ça coutera. Il nous répond que ça ne coûte rien et que c’est à notre bon vouloir. Sur le chemin, il nous indique qu’il n’est pas taxi. On vient de faire du stop pour la première fois en Asie, et sans le savoir ! Nous qui voulions tenter le déplacement en stop avec les enfants, ça nous a encore plus motivé !


Au sud de Rawai, un soir nous irons visiter le marché du poisson. On y trouve de tout : crabes, langoustes, anguilles, cigales de mer , vongoles, etc. Avec la particularité que les tailles sont au moins multipliées par deux par rapport à nos standards !


Ici la spécialité, c’est de choisir sa langouste dans l’aquarium puis d’indiquer la façon dont on veut qu’elle soit cuisinée. Toute la famille se laisse tenter, surtout qu’à 20 CHF le kg, ça serait bête de s’en priver !


C’est comme ça qu’on a réussi à faire entrer nonno dans un restaurant thaï. Pour la dégustation de Noodle, faudra encore attendre !



Nai Harn


Nous passerons une journée sur la plage de Nai Harn beach. La plage est belle et finalement il n’y a pas trop de monde. La journée est donc très agréable. Le soir nous mangerons également ici dans un restaurant…italien ! Nous aurons visité 5 restaurants italiens sur 7 soirées passées hors de notre villa !



Au retour de la plage, on reçoit un message de l’agence qui gère la villa nous indiquant que des gens ont réservé notre villa et que nous devons quitter les lieux ! Ils nous proposent de nous déplacer ailleurs. On a fait les courses pour la semaine, on a défait les valises et là on doit changer !! On sait pas si on doit rire ou pleurer ! La malhonnêteté extrême réside surtout dans le fait que l’agence savait pertinemment que nous allions devoir changer de villa 3 jours après notre entrée mais ils ne nous ont pas averti. Très certainement de peur que nous ayons le temps de trouver autre chose et que nous annulions la suite de notre séjour chez eux. Alors, ils nous ont averti le soir pour le lendemain. La villa est encore plus éloignée de tout. Nos réclamations répétées nous ont fait obtenir 25% de remboursement mais nous aurions préféré dormir autre part plutôt que donner un seul centime à des malhonnêtes pareils. On vous met les liens Hotels.com, AirbnB et Booking de l’agence et leurs villas. Leur faire de la mauvaise pub, c’est le minimum qu’on puisse faire !!! Surtout qu’on a jamais eu un seul mot d’excuse…


https://www.booking.com/hotel/th/miracle-villa-rawai-beach.fr.html

https://fr.hotels.com/ho595949/villa-miracle-rawai-thailande/

https://fr.airbnb.com/rooms/8549446


Raya Island


Nous décidons tout de même de faire une excursion. On a le choix entre Phi Phi Island, James Bond Island et Raya Island. Nous excluons d’entrée Phi Phi. C’est la plage du film « The Beach ». Papa a eu la chance de la visiter en 1997 avant la sortie du film en 2000 et c’était le paradis sur terre ! En 2003, Maman et Papa y sont retournés et c’était l’horreur. Des milliers et des milliers de touristes à la journée. Des resorts, des déchets, des bars, Papa n’avait pas reconnu l’endroit ! James Bond Island nous tentait bien mais vu que tout le monde participera à l’excursion, on s’est dit que quelque chose de plus balnéaire serait plus adapté. C’est pourquoi notre choix se porte sur Raya Island. Encore une fois, nous ferons l’excursion en privé. Là pour le coup, c’était exactement le même prix en privé ou bateau public !


On part à 8.30 de notre villa, direction le port de Chalong. Un speedboat nous emmènera à très très vive allure sur Raya Island. C’est 40 minutes de navigation à fond la caisse sur une mère plutôt mouvementée qui nous fera sauter dans tous les sens. A l’arrivée, la plage est sublime, l’eau cristalline et le sable blanc pique les yeux. Nonno et Nonna sont émerveillés, les enfants aussi, maman et papa commencent à devenir difficiles ! Au moment où nous arrivons, il n’y a pas beaucoup de monde et on profite de la plage. Ça ne durera pas. Des hordes de touristes arriveront à flots réguliers. On veut pas passer pour les vieux cons qui ne supportent pas (ou plus) le tourisme de masse depuis qu’ils « voyagent », parce que finalement on est tout aussi touristes que les autres. Cependant (c’était peut-être de la chance), on a tellement pu profiter d’endroits absolument merveilleux et hors du commun en présence de très peu de monde qu’il devient difficile, voire impossible, d’apprécier ces lieux idylliques avec des milliers de touristes.


Après le lunch au resto de la plage, nous partons pour un snorkeling qui n’a absolument rien d’extraordinaire. C’est plutôt nonna Gina qui sera exceptionnelle en se jetant à l’eau avec son gilet, elle qui ne sait pas nager ! Elle appréciera énormément l’eau cristalline et les quelques poissons autour d’elle. Nonno lui restera à regarder ! Il était quand même sur le C de voir nonna dans l’eau…



Anniversaire Julian


Le 23 mars, Julian a fêté 7 ans. Ça fait depuis le 30 août 2017 (jour de l’anniversaire de maman) que Julian nous bassine avec son anniversaire en chouinant « c’est dans longtemps ». Le brésilien est le seul de nous à avoir eu la chance de fêter son anniversaire en présence de membres de la famille ! Pour l’occasion, nous avons fait préparé un gâteau et il a donc pu souffler ses 7 bougies comme le veut la tradition. Il a reçu un ballon de foot et pleins de friandises en cadeau. Mais la plus grosse surprise, il la recevra le soir venu lorsque nous l’installons devant l’ordinateur. Un appel FaceTime très spécial l’attendait : tous ses copains et copines d’école sont là en face de lui pour lui souhaiter un joyeux anniversaire en direct de la salle de classe de Troinex. Julian est visiblement très ému, surtout que Lola est au premier plan. Oui, vous savez Lola de « Lola c’est mon amoureuse, je vous jure c’est une tueuse » le petit rap en bonus track de notre vidéo récapitulative Myanmar/Philippines.


Il s’en suivra toute une série de questions que ses camarades avaient préparé et auxquelles Julian était ravi de répondre. Il ne voulait plus les quitter. On remercie tout particulièrement la maîtresse Caroline d’avoir pu organiser cette rencontre vidéo. Un gros gros merci. Julian a adoré, il était au bord des larmes. Larmes que maman n’a pas réussi à retenir !



Kata Beach


Nous sommes également allés passer une journée sur Kata Beach. C’est un peu la deuxième plage sympa avec Nai Harn ici au sud de Phuket. Comme à Nai Harn, il n’y a pas énormément de monde et c’est assez agréable, même si la plage est tout de même moins belle que Nai Harn. Ici presque tout le monde profitera d’un bon massage thaï : Nonna, Nonno, Maman, Chiara et Julian ! Seuls Papa et Mattias ne passeront pas entre les mains des masseuses thaïlandaises. La précieuse a tout de même trouvé que ça faisait « un peu mal ». Le brésilien était lui au Nirvana. Un brésilien qui aime les massages thaïlandais, c’est presque la bande-annonce d’un film interdit au moins de 18 ans…



Big Buddha


A 30 minutes de notre villa, trône sur une colline le Big Buddha de Phuket. C’est la deuxième plus grande statue de Buddha de Thaïlande. Il fait 45 mètres de hauteur pour une largeur de 25 mètres. Sa construction a démarré en 2008 et s’est achevée en 2016. Enfin, c’est ce que disent les flyers et les sites internet, parce que quand on arrive sur place, oui la statue est terminée mais autour c’est encore en chantier. Notamment les escaliers pour monter à la statue et le tour de la statue ne sont pas complètement terminés.


La statue est magnifique et imposante. La vue depuis la colline est également à couper le souffle. Nous y sommes allés pour le coucher du soleil. Ce dernier descend lentement derrière la statue et le spectacle est de toute beauté.


Le spectacle est également offert par les singes qui vivent en haut de cette colline ! On les a pas vu tout de suite… C’est le blond qui en fera les frais ! Ou plutôt les Pringles qu’il mangeait ! Le singe a surgi de nulle part et lui a piqué le paquet de chips ! ça lui a foutu une peur bleue. Heureusement, il s’en sort uniquement avec des cris et des larmes. Il n’a pas été griffé. Appréciez les photos du voleur en train de déguster les Pringles !



Pour nous, il s’agit maintenant de retourner à Bangkok pour dire au revoir aux grands-parents. Ces 15 jours seront passés à une vitesse folle. La séparation risque d’être difficile pour tout le monde…


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

Archives

VISITES

Articles à l'affiche

Articles récents