WELCOME (BACK) TO AUSTRALIA


Et nous voilà de retour en Australie 15 ans après. 15 ans après que papa et maman aient visité le pays en long, large et en travers. C’est notre étape nostalgie et souvenirs. Étape qui va durer deux mois quand même !!


Mais avant de vous raconter nos débuts australiens, est-ce qu’on vous raconte comment on a failli rater notre avion depuis Christchurch ? Allez, on vous raconte !


Tranquillement assis dans le shuttle pour l’aéroport de Christchurch, papa a soudain une illumination (oui c’est pas que maman qui a des visions) ! Est-ce qu’on a fait l’autorisation d’entrer en Australie ? Plus aucun souvenir.

Dernièrement, c’est sûr que non ! Mais l’a-t-on faite en même temps que celles pour le Canada et les USA en juin ?? Un petit espoir subsiste, on verra au check-in.


Coup de bol, personne au check-in. On va vite être fixé. Le suspense dure 10 secondes, pas d’autorisation ! On ne peut pas entrer en Australie ! On nous dit d’essayer de faire les démarches maintenant si on a un PC. Généralement cela prend 15-20 min par personne. Mais vu qu’on est 5, ça va être compliqué d’avoir toutes les autorisations avant que le vol ferme à 15.05. Il est 14.15 !


Le personnel de Virgin Australia commence à nous chercher des places pour les vols du lendemain. Papa, avec un sang-froid qu’on ne lui connaît pas, sors l’ordi, se connecte au site et commence à remplir les formulaires de demande d’autorisation. Au bout de 25 minutes, les demandes de papa, maman et Chiara sont remplies et les autorisations sont arrivées par email ! Il reste 25 minutes pour remplir celles du brésilien et du suédois, easy on se dit ! Et là, le site du gouvernement australien part en vrille ! Impossible de valider les demandes des garçons. Le site tourne dans le vide et rien n’y fait. On ferme et rouvre les navigateurs, on change de navigateur et à chaque fois ça plante. Papa part en crise de nerf (ah on le reconnaît mieux là !). On explique nos problèmes mais personne ne peut nous aider…quand soudain des mails arrivent indiquant que les autorisations de Mattias et Julian sont validées ! On ne sait pas lequel des 10'000 clicks a été le bon et on s’en fou ! On commence le check-in, il est 14.55. Papa, maman, Chiara, Julian OK. Problème pour Mattias, le personnel ne voit pas son autorisation ! Ils font un appel et finalement l’autorisation apparaît sur les écrans. Il est 15.03 !!


Fabien, on sait que tu nous lis, le e-visa pour la Birmanie faut commencer à le remplir tout de suite !!!


Adelaïde


Adelaïde est une des villes que maman et papa n’avaient pas beaucoup visité il y a 15 ans. En effet, nous n’y avions passé qu’un seul jour. Nous étions partis pour Sydney en quatrième vitesse. Papa avait trouvé une équipe de foot avec laquelle s’entraîner. Autre époque, autre priorité !


C’est à Adelaïde qu’un ami de papa et sa famille ont décidé de passer une année. Fabio, Katia et leur filles Elsa et Romane, sont partis de Genève fin juillet. Katia, institutrice à Genève, effectue un stage dans une école australienne. Les filles vont à l’école australienne et Fabio est homme au foyer. Une superbe expérience pour cette famille « tranquille », comme ils se définissent eux-mêmes. Vous pouvez suivre leurs aventures sur leur blog year-off.ch


Nous en avons profité pour partager un dîner à leur domicile. Les parents de Katia sont actuellement en Australie en visite de leur enfant et petits-enfants. C’est donc en très bonne compagnie que nous avons passé une merveilleuse soirée pour laquelle nous tenons encore à les remercier ! La soirée a été quelque peu arrosée et au moment de prendre la voiture, c’est maman qui prend le volant. Heureusement ! Nous sommes arrêtés sur la route et maman doit souffler pour l'alcootest ! Malgré ses deux verres, elle passe le test avec brio ! Si ça avait été papa au volant, on posterait aujourd’hui une belle photo de lui derrière les barreaux !


Glenelg


Sur les conseils de Fabio, c’est à Glenelg que nous avons loué un appartement. Glenelg est en fait le quartier « plage » d’Adelaïde. Et nous avons tout de suite pu redécouvrir la « cool attitude » des australiens ! La vie à deux à l’heure qui nous avait tant plu il y a 15 ans ! La plage est magnifique. Aménagée avec des barbecues et des parcs de jeux, les plages australiennes sont telles qu’on les avait laissées : un lieu de détente absolue.



Barossa Valley


C’est entre hommes que Fabio et papa sont allés en Barossa Valley. Dernière grande étape des vignobles que Papa avait prévu de visiter, la Barossa Valley est connue dans le monde entier surtout pour ses Syrah… Shiraz pardon !


Fabio, comme papa, est un grand amateur de vin. Il avait déjà repéré les lieux à deux reprises et les compères savaient exactement où ils mettaient les pieds. Le premier stop n’est rien d’autre que Penfolds ! Très certainement le domaine australien le plus connu et réputé. Surtout pour son vin vedette, le Grange. On vous laisse chercher le prix d’une bouteille…


Et vous savez quoi ? Les deux joyeux lurons se sont offerts un verre en dégustation ! Ils ont dû mettre une bonne demi-heure pour finir le verre. Les experts diront que c’est pour qu’ils s’ouvrent. Nous on dira qu’il fallait rentabiliser au maximum le rapport minute/plaisir !


Pour info, c’était un Grange 2013 qui sera certainement à maturité en….2037 !!!


Nous avons ensuite mangé au domaine Pindarie qui offre une vue à couper le souffle sur toute la Barossa. La journée s’est enfin terminée par la visite du domaine Jacob’s Creek. Producteur mastodonte de piquette ! Oui, leurs vins ne sont pas forcément sur les meilleures tables mais le domaine est magnifique.


Central Market


Nous avons passé presque une journée entière au Central Market d’Adelaide avec Fabio, Katia et ses parents. Ce marché couvert regorge de produits frais en tout genre : légumes, charcuterie, fromages, pâtes, viandes, poissons, fruits, café, chocolat et même bonbons. C’est gigantesque et les senteurs sont sublimes. Les produits italiens ont la part belle tout comme la cuisine asiatique. Nous y avons déjeuné tous ensemble autour de mets asiatiques. Les enfants n’ont presque rien mangé. Ils ne se sont toujours pas fait à la cuisine exotique. S’ils ne s’y mettent pas rapidement, ça va leur faire bizarre à partir de février…


C’est ici que nous quittons nos amis avec la promesse de se revoir à Sydney début janvier.



Kangaroo Island


Nous quittons Adelaïde pour passer deux jours sur Kangaroo Island. L’île est juste en face d’Adelaïde. Le ferry pour y aller est extrêmement cher mais on voulait se plonger rapidement dans la vie sauvage australienne. C’est un peu ce qui est promis sur cette île : kangourous, wallabies, koalas…serpents, araignées ! Surtout que les enfants s’attendaient à voir des kangourous devant la porte de notre appartement à Adelaïde. Ils ont eu droit à…un chat ! « Ah mais y a les mêmes animaux que chez nous ici ! ». Oui, on est pas sur Mars non plus !


L’île est très peu habitée, à peine 4'000 âmes pour une surface de 4500 km2. Le premier jour, nous découvrons le sud de l’île. Nous visitons tour à tour American river, Seal Bay et Vivonne Bay. American River, il n’y a simplement rien à voir. Seal Bay est en fait une espèce de parc naturel payant où les otaries vivent sur la plage. L’entrée est payante et pour pouvoir aller les approcher sur la plage c’est encore plus payant ! On décide de faire le moins payant des deux et faire la promenade sur les passerelles. La visite est plutôt sympa. Même depuis la passerelle, nous sommes malgré tout assez proche des otaries.



Vivonne Bay a été nommée plus d’une fois la plus belle plage d’Australie. La plage est effectivement magnifique mais très sauvage. Ce n’est pas une plage cocotiers et palmiers mais donne plutôt une impression d’immensité et bleu intense. Ce qui en fait un lieu plutôt inspirant. Et l’inspiration du blond disait : « C’est ça la plage ? » « C’est ça la plage ! » Oui, Mattias pose les questions et se répond lui-même. Et ils arrivent à le faire avec la même phrase, juste en changeant d’intonation ! C’est digne de l’Actors Studios !



Nous passons ensuite à Little Sahara. Comme son nom l’indique, il s’agit de dunes de sable sur lesquels on peut faire du « sandboarding ». Bien entendu l’activité est payante. La descente est assez raide. Mattias et papa nous ont gratifié d’une gamelle monumentale. Mattias a bouffé du sable et maman, pendant ce temps, s’est éclaté à photographier la scène. Faites un zoom sur la photo et jouer à « Where is Mattias ? »


Jusque-là, nous avons vu énormément de kangourous et wallabies….écrasés sur la route ! C’est macabre mais c’est réel ! Nous n’avons pas vu un seul kangourou à qui il ne manquait pas la tête, les jambes ou les bras…


On arrive à notre lodge près du parc national de Flinders Chase. Le lodge propose 5 randonnées dans leur domaine. La boucle totale fait 2.5 kilomètres. C’est facile et la promenade promet de croiser wallabies, kangourous, cacatoes, koalas. Une heure de rando et on aura vu des arbres, des buissons, du sable et des cailloux ! Non, à la dernière seconde, dans les arrêts de jeu, on voit deux cacatoes noirs ! C’est beau, c’est magnifique ça nous a fait la journée. Plutôt celle des parents, parce que les enfants, eux, veulent du kangourous !


Le lendemain, nous attend la visite du Flinders Chase National Park et le nord de l’île. Nous allons au Visitors Center prendre toutes les infos sur le parc et payer l’entrée. Une fois garé, les yeux de lynx de papa repèrent un wallaby près d’un arbre. Allelujah !! Les enfants sont totalement admiratifs du petit wallaby qui se laisse approcher. Mattias veut absolument le voir sauter alors il lui montre comment on fait…Le wallaby finira par faire quelques bonds pour leur plus grand plaisir.



Nous allons ensuite visiter Admirals Arch et Remarkable Rocks. Des sites naturels magnifiques qui représentent exactement l’immensité de l’Australie et la puissance de la nature. Cette nature australienne telle qu’on se la rappelait. Les photos parlent d’elles-mêmes.



Au nord de l’île, nous mangeons sur Stocks Bay puis nous nous dirigeons vers la plage du même nom. Le chemin qui mène à la plage est digne des sentiers empruntés par Indiana Jones lors de ses aventures. Pierres, sentiers serrés, rochers, tunnels sous les rochers pour qu’ensuite se dévoile la magnifique et majestueuse plage. Les enfants ne résisteront pas et se baigneront. Se baigner…c’est un grand mot parce que quand ils ont senti l’eau à 15 degrés, ils se sont vite ravisés et n’ont trempé que les pieds !



De retour au parking, c’est encore une fois les yeux de lynx de papa qui remarquent une colonie de kangourous se reposant à l’ombre des arbres. Les enfants sont encore une fois admiratifs mais déçus de ne pouvoir les approcher. Les kangourous étaient sur un terrain privé. Ils ont par contre pu approcher le varan qui rodait par là !


Pour terminer la journée, nous irons à Emu Bay où nous croiserons un groupe de pélicans. Ils étaient plus grand que notre suédois !!



Pour résumer, Kangaroo Island aura tout de même été une petite déception. Le prix du bateau et les hébergements sont chers et beaucoup de visites ou activités sont payantes. Ce qui rend la note encore plus salée. On s’attend donc à rencontrer beaucoup plus de vie sauvage que ce que nous avons pu voir.


Pour la suite, nous visiterons les Grampians, l’incontournable Great Ocean Road et passerons Noël à Melbourne !


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

Archives

VISITES

Articles à l'affiche

Articles récents