Vivre pour le meilleur


Non ce n'est pas un article en hommage à Johnny Hallyday, même si papa a été assez marqué par la disparition de la rock star française. Mais c'est notre façon à nous de saluer l'immense artiste et par la même occasion rappeler une idée fondamentale à la base de notre aventure.


Bon on veut pas non plus plomber l'ambiance, alors où en étions nous ? Oui, nous quittons Queenstown en direction du Canterbury, et plus précisément le lac Ohau où on prévoit de pique-niquer. La route pour y parvenir est superbe. Une espèce de vallée enchantée faite de ruisseaux, champs de lupins et collines magnifiquement arrondies d’une couleur vert pomme qui encore une fois nous rappelle les tarés des Teletubbies…Ils hantent nos esprits depuis qu’on a eu cette illumination ! Le tout sous le soleil bien entendu !



Lac Oahu


Nous arrivons au Lac Ohau qui est d’un bleu intense. Il n’y a pas une âme à l’horizon et nous pique-niquons sur la plage. C’est paisible, quelle tranquillité… « Mattias arrête de jeter des pierres ! », « Julian descend de cet arbre », « Chiara tu fais quoi avec ces bouts de bois ? » Oui tout est relatif, on a besoin de personne pour faire du bordel !


Mattias en jetant des pierres et avec l’adresse d’un enfant de 3 ans, c’est-à-dire la même qu’un aveugle jouant aux fléchettes, réussit à chopper Maman en plein dans les côtes ! 30 cm plus haut et il lui refaisait le dentier !


On remballe nos affaires et partons en direction du lac Pukaki pour the One Million Dollar Picture ! Comme au Lac Matheson, le Mont Cook doit s’y refléter ! C’est à peine à 15 minutes d’ici. Comme au Lac Matheson, c’est raté ! Le soleil n’est pas bien placé et c’est « foggy » comme on dit ici, brumeux quoi.



Hooker Valley Track


Nous dormons à Twizel, un petit village à 10 minutes du lac Pukaki. Ça sera notre camp de base pour l’ascension du Mont Cook le lendemain…Mais bien sûr que non, on va pas grimper le Mont Cook !!


Non, nous allons faire le Hooker Valley Track qui est une des randonnées emblématiques de Nouvelle-Zélande, au même titre que le Tongariro Alpine Crossing. Cette randonnée-ci amène au pied de Aoraki/Mont Cook qui est aussi la montagne la plus haute de Nouvelle-Zélande.


La randonnée est de 11km aller-retour et est plutôt facile vu qu’elle n’a presque pas de dénivelé (120m). Contrairement au Tongariro Alpine Crossing, celle-là on prévoit de la faire jusqu’au bout. « Prévoit » parce que tout va dépendre de l’humeur du suédois…


On part du lodge à 8.00 pour The One Million Dollar Picture. Oui, on repasse par le Lac Pukaki. Bim, encore raté ! Y a quatre nuages en tout et pour tout et ils sont devant le Mont Cook ! Plus frustrant encore, arrivés au bout du lac il n’y a plus un seul nuage et le Mont Cook est superbe ! Mais il n’y a plus de lac pour qu’il s’y reflète ! Bon, c’est pas grave on fera la photo au retour.



On commence la randonnée vers 9.00 sous un soleil magnifique et par 25 degrés. Tout de suite on se rend compte de l’exception du lieu ! Le glacier en face de nous perd des morceaux. Chaque bout qui tombe est une explosion qui nous fait sursauter ! La première partie se fait sans voir le Mont Cook qui est caché par une autre montagne.

Mais une série de rivières, ponts suspendus (youpi maman !) et un lac viennent agrémentés le visuel déjà incroyable. Puis au détour d’un chemin, il apparaît ! Majestueux, trônant dans le ciel… « Mattias enlève-toi de devant ! ». Non c’est pas le suédois qui trône dans le ciel, c’est le Mont Cook ! Cette photo qu’on voit dans tous les magazines, avec une petite rivière et le Mont Cook en arrière-plan sous un ciel bleu et sans nuages…on l’a eue celle-ci !!!!



A partir de là et jusqu’à la fin de la randonnée, le Mont Cook ne nous quittera plus. La précieuse est la première à se rendre compte que le sommet de la montagne a deux yeux, un nez et une bouche. L’imagination légendaire de Chiara…Mais là, elle a bien raison et ça fait presque peur ! Photo comme preuve à l’appui ! D'ailleurs, une légende Maori raconte l’histoire d’un jeune homme, Aoraki, et de ses trois jeunes frère qui naviguent sur l’océan en canoë autour de Papatuanuku (la mère terre). Après avoir heurté un récif, leur canoë chavire. Les frères trouvent refuge sur celui-ci alors qu’un vent glacial vient les changer en pierre. Leur canoë représente aujourd’hui l’île du sud de la Nouvelle-Zélande, Aoraki, le plus grand des frère, le Mont Cook et ses frères Kā Tiritiri o te Moana, la chaine des Alpes du Sud. Est-ce le visage de Aoraki?

La fin de la balade est une apothéose. On arrive à un lac glaciaire avec des bouts de glaces qui flottent ici et là. Au fond, un glacier sur le lac en style Perito Moreno. « Style » seulement parce qu’il est recouvert de pierre, sable et gravier. Faut le savoir que c’est un glacier…


C’est ici que nous pique-niquons et discutons longuement avec deux jeunes français en tour du monde. Choc des générations mais la même soif d’aventures et de découvertes ! Leur site : http://www.weareworldtrippers.com



On n'a pas parlé des lamentations des enfants sur le chemin de l’aller…et bien parce qu’il n’y en pas eu ! Le chemin du retour c’est différent on avait plus du tout d'eau...mais on laisse les détails à votre imagination !


Quoi qu’il en soit, on les félicite pour ces 11 km de marche qui méritent bien une récompense. Ça sera pour le lendemain.


Sur le chemin du retour à notre lodge à Twizel, on stoppe au lac Pukaki pour The One Million Dollar Picture….suspense…Bam, encore raté ! Soleil mal positionné, vent sur le lac : aucun reflet !


Pas grave, le lendemain en partant de Twizel on repasse par ici…Et donc rebelote le lendemain. Au réveil, le ciel est de nouveau d’un bleu immaculé. On prend le petit-déjeuner et on part en direction du Lac Tekapo. La route passe par le lac Pukaki et on voit tout de suite au loin que de gros nuages cachent le Mont Cook, QUE le Mont Cook ! En plus, le vent rend le lac mouvementé empêchant toute réflexion. Nous aurons essayé 6 fois et 6 fois nous aurons échoué ! Pas de One Million Dollar Picture !



Lac Tekapo


Le lac Tekapo sera notre journée détente et cadeau aux enfants. En effet, nous avons décidé de passer la journée au Tekapo Springs. Centre thermal avec piscine d’eaux chaudes et waterslide pour les enfants. Depuis 3 jours, la région connaît des pics de chaleur à plus de 30 degrés, une petite baignade est la bienvenue ! Les enfants se sont éclatés. Ils nous ont remercié mille fois ! On peut déjà dire que dans le bilan de la Nouvelle-Zélande, les Tekapo Springs seront à la première place des choses qu’ils auront aimé au pays des maoris !


Après cette belle journée, nous partons en direction de Géraldine où nous passerons la nuit sur la route de Christchurch.



Christchurch


Après vérification des distances, Christchurch est le lieu le plus éloigné de notre domicile, 18950 km pour la précision. En Polynésie, nous étions "seulement" à 16'000 km de la maison. Donc à partir de maintenant, on se rapproche de chez nous. Seulement de le dire ça fait bizarre !


Christchurch est une ville au lourd passé. Un tremblement de terre d'une magnitude de 6,3 fait 180 morts le 21 février 2011. Les dégâts sont considérables et c'est le tremblement de terre le plus meurtrier en Nouvelle-Zélande depuis 1931. C'est finalement un tiers des bâtiments du centre-ville qui seront détruits.


En novembre 2016, donc à la même période il y a une année, un tremblement de terre d'une magnitude de 7.8 secoue la région de Christchurch. C'est le séisme le plus fort jamais ressenti en Nouvelle-Zélande. Il est cependant nettement moins dévastateur que celui de 2011.

Aujourd'hui, la ville est encore en chantier. Il n'est pas toujours facile de faire la différence entre les dégâts encore visibles du tremblement de terre et les travaux d'aménagements "normaux". Quoiqu'il en soit, nous avons trouvé que l'ambiance était lourde. Nous avons également ressenti que les néo-zélandais vivaient, encore plus qu'ailleurs dans le pays, au jour le jour et sans se prendre la tête.


A ceci, vient s'ajouter un état d'esprit quelque peu mélancolique de notre part. Ce fut le cas pour chaque pays que nous avons quitté. Oui, on sait, nous sommes de grands sentimentaux !


Pour la suite, c'est l'Austrlalie qui nous attend. 15 ans après leur découverte du pays des kangourous, papa et maman sont impatients de le redécouvrir avec les ninjas ! Nous y passerons deux bons mois et, entre autres : Noël, nouvel an et les anniversaires du blond et de papa.



"Pour que j'aime aujourd'hui, oublier les toujours". Salut l'artiste !



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

Archives

VISITES

Articles à l'affiche

Articles récents