ALOHA


Hawaii…seul le nom invite à l’évasion. Depuis tout petit, Hawaii, à l’égale de Tahiti, est pour nombre de personnes le symbole de l’île paradisiaque. Chez nous, elle évoque immédiatement…. Magnum et sa moustache légendaire ! Vous avez le générique en tête ? Tin tin tin tin tin tin tinnnnnn… allez cliquez ici pour vous refaire un coup de générique, vous en mourez d’envie !


En réalité, Hawaii est un archipel et non une île unique. Il est composé de 19 îles ou atolls. Les îles sont majoritairement les parties immergées de volcans. Le Mauna kea qui se trouve sur Big Island est le plus haut d’entre eux avec un sommet culminant à 4200m…pas loin du Mont-Blanc et plus haut que la Jungfrau !


Sur Big Island, on trouve également le Kilauea, volcan réputé pour être le plus actif au monde.


En ce qui nous concerne, nous avions décidé de faire trois îles : Maui, Big Island et Oahu.


Maui


Maui aura été notre première destination « vacances ». Oui parce qu’après 2 mois de dure labeur et de travail acharné fait de comptabilité à sortie unique, inspection de la sécurité incendie d’hôtels et revue qualité de parcs nationaux, il était amplement mérité de s’offrir quelques jours de repos sous le soleil de l’île de Maui.


Et effectivement, les vacances furent appréciées par les parents et les enfants ! Nous avons séjourné 5 jours au Honua Kai Resort sur la plage de Kanaapali.


On a tout de même profité de ces 5 jours pour faire un peu d’école tous les matins. Ça tombait bien ça collait pile poil avec la rentrée scolaire des camarades de Julian et Chiara. L’école a été ainsi assez facile à vendre. Pour ce qui est du resort, il est très sympa avec 6 ou 7 piscines dont une rivière tranquille et une avec un toboggan. La plage également était très belle avec cependant un courant assez fort qui demandait la vigilance des parents…même à la plage on peut pas être tranquille ! Maui nous aura émerveillé pour ses couchers de soleil magnifiques et pour ses tortues ! On a pu en voir 3 à différents endroits. C’est magnifique de les voir nager dans leur élément naturel.


Comme on avait loué une voiture et qu’il y avait pas très loin de notre resort, quelques-unes des plages les plus belles de Maui, on a fait un « beach tour ». En particulier, on était intrigué par DT Fleming Beach Park qui a été nommée plus belle plage des USA en 2003 et 2006. Forcément que quand vous savez ça avant, vous vous attendez à la carte postale. On sait pas si y a eu un tsunami entre temps, mais clairement on a pas été subjugué. On va pas aller jusqu’à dire que le bain des Pâquis c’est mieux mais on vous laisse juger sur les photos.



Big Island (ou Hawaii pour les intimes)


Après 5 jours passés sur Maui, le 30 août nous prenons l’avion pour Big Island. Big Island c’est avant tout Volcanoes National Park, mais pour la précieuse c’est : « Mais elles sont où les routes ? et les hôtels ? y a rien ici ! » Ce sont les mots exacts de Chiara au moment de l’atterrissage sur Big Island. On ne s’attendait pas à autre chose de sa part ! :-)


Volcanoes National Park


Volcanoes est incroyable ! Vous avez l’impression d’être sur la lune ou en enfer ! Le parc se parcours facilement en voiture et les « lookout » sont jamais très loin de la route, pour le plus grand plaisir des enfants qui n’ont jamais eu à beaucoup marcher. On a pu admirer le cratère du volcan Kilauea. Un lac de lave bouillonne à l’intérieur du cratère et l’activité le jour de notre visite était assez importante. Ceci a permis aux enfants équipés de leurs jumelles de pouvoir voir les jets de lave. Nous sommes revenus le soir pour admirer le cratère la nuit : sublime ! Le rouge de la lave se reflète dans la fumée ce qui donne des couleurs rouges à tout le cratère. Si l’enfer existe, ça doit ressembler à ça !


Le 30 août c’est également l’anniversaire de maman ! Et pas n’importe quel anniversaire : 20 ans ! Mais oui bien sûr…on multiplie par deux s’il vous plaît ! Papa avait préparé une petite surprise avec le restaurant du lodge où nous dormions. Maman a vraiment cru à l’improvisation du resto… « qu’est ce qu’on fait on va au resto ? A quelle heure ? » Comme d’hab avec les surprises de papa, elle y a vu que du feu !


Pour le cadeau, maman devait faire l’excursion du Lava Boat afin d’aller voir la lave se jetant dans l’océan. Comme Mattias n’était pas autorisé (interdit au moins de 4 ans), l’idée était qu’elle y aille avec Chiara et Julian. En lisant les infos sur l’excursion, on se rend compte qu’elle est déconseillée aux gens souffrant du mal de mer. Comme Maman et Julian donne régulièrement à manger aux poissons lorsqu’on prend le bateau, c’est donc papa qui fait l’excursion. Et vu que la seule heure à laquelle il y a des places disponibles c’est 4.30 du matin, ce qui nous oblige de partir du lodge à 3.00 (donc réveil à 2.30), et bien c’est tout seul qu’il fera l’excursion !


Malgré l’heure exagérément matinal, papa décide quand même de faire l’excursion. En effet, le parc est magnifique mais si vous ne voyez pas la lave de près, vous avez l’impression de manquer quelque chose. Il était exclu de repartir avec cette frustration !



Excursion Lava Boat


Papa part donc du lodge a 3.00 du matin en pantalon long et polaire. Oui on est à 1100 mètres et il fait 16 degrés…et papa est frileux ! Après une heure de route où il aura croisé…personne ! Même pas un animal ! Il arrive à un petit embarcadère où on fait l’appel des participants dans le noir. Le capitaine du bateau, on aurait dit Patrick Swayze dans Point Break mais avec le bide de Bud Spencer…Pas très rassurant ! Surtout qu’il nous avertit que ça va secouer. Le bateau est une espèce de speed boat pouvant compter une quarantaine de passager. L’entrée des passagers se fait par âge…jamais vu ça. On appelle d’abord les vétérans (plus de 60 ans), puis les seniors (plus de 50 ans), là papa se prépare à y aller…et non après c’est les actifs ! Tous dans la même catégorie en dessous de 50 ans. Papa prend place dans la première rangée tout devant, équipé d’appareil photo, action cam et iPhone plus le long k-way qui le couvre de la tête au pied ! Un vrai explorateur. Le bateau est lancé à fond dans l’obscurité absolue et effectivement ça secoue ! A des moments, on vole ! Là, petite pensée aux ninjas et maman qui sont en train de dormir et papa se dit que s’ils avaient été là on n’aurait pas été dans la m…


Après 40 minutes de rodéo marin, on arrive en enfer ! Mais un enfer paradisiaque (beau cet oxymore !). Le spectacle qui se déroule sous vos yeux est juste indescriptible. La lave qui s’écoule dans l’océan génère une fumée liée à l’évaporation immédiate de l’eau. Dans l’obscurité, cette fumée est orange, rouge, violette grâce aux reflets de la lueur de la lave. On entend le craquèlement de pierres qui s’ouvrent et d’où sortent les flots de lave. Le bruit des vagues qui viennent s’écraser contre la lave ajoute de l’harmonie à cette symphonie de la nature.


Papa essaie d’immortaliser au mieux cette expérience unique mais au bout de 20 minutes…c’est le drame ! La houle sévère aura eu raison de son estomac qui part en vrille. Il passera le dernier quart d’heure de l’aventure à l’arrière du bateau à nourrir les poissons. Bon il était pas tout seul ! C’était Happy Hour pour Nemo !