NAPA VALLEY


La Napa Valley est le premier spot viticole que j’ai inséré discrètement dans notre itinéraire. C’est une région qui me fascine. Au début sceptique sur les vins américains, je me suis assez vite rendu à l’évidence. Les vins californiens sont excellents, vieillissent bien et tiennent facilement la comparaison avec les plus grands vins français ou italiens.


Je ne vais pas vous faire ici un descriptif technique des vins mais plutôt vous raconter la découverte de la région.


Pour la technique, Fabien Pizzinat et son site Yourwine.ch sont à disposition. Son assortiment est très bien fourni en vins californiens. Fabien, IBAN ou TWINT….


Opus One et Robert Mondavi Winery


Premier stop en remontant la Napa Valley : Oakville. On trouve ici le domaine Opus One. C’était pour moi une étape incontournable. En effet, c’est certainement le vin qui m’a donné le plus d’émotions à chaque fois que j'ai eu la chance de le boire. Dès l’entrée des lieux, l’ambiance feutrée et haut de gamme saute aux yeux et est à l'image du vin. L’obélisque Opus One invite au recueillement où à la méditation. Faut dire que vu le prix du breuvage, il faut être sacrément zen pour acheter une bouteille d’Opus One. A chaque achat, vous avez les mains moites, la voix tremblante, vous marchez à deux à l’heure avec la bouteille pour ne pas trébucher et dans la voiture vous ne dépassez pas les 15km/h pour ne pas trop la secouer…


L’entrée est majestueuse avec une herbe coupée aux ciseaux, du marbre blanc pétant et les drapeaux américains et français qui flottent au vent. Oui, Opus One est le fruit de la collaboration entre Le Baron Philippe de Rotschild et Robert Mondavi. Pas de dégustation pour moi ici. A 50 dollars le verre, j’ai préféré passé mon chemin. Le domaine est magnifique et correspond à ce que l’on peut imaginer.


De l’autre côté de la route en face d’Opus One, nous trouvons la Robert Mondavi Winery. Ici aussi l’entrée est magnifique avec fontaines, œuvre d’art représentant le visage de Robert Mondavi et les salles de réception construites en forme d’hacienda. L’accueil est chaleureux et je me dirige à la Kalon room pour une dégustation de 3 vins. Nadia et les enfants peuvent me suivre et se détendre dans le patio. Maman dégustera un Chardonnay qui se révèlera le meilleur des vins dégustés. Les rouges étaient trop jeunes pour mes goûts.


Sur la route vers Calistoga où se trouve notre hôtel, c’est une succession de domaine viticole avec à chaque fois des constructions magnifiques qui rappellent la Toscane. Les cyprès se mélangent avec les palmiers. C’est superbe.



Newton Vineyard et V. Sattui


Le lendemain matin, nous allons visiter le domaine Newton Vineyard. La route en colline pour arriver à l’office est magnifique et nous traversons tout le domaine qui est immense. Sur place, on apprend que c’est le « day off » du domaine. Ni une, ni deux que malgré tout, Jay, la personne du bureau, me verse un verre de Chardonnay. Il nous dit que l’on peut aller dans le patio pour faire des photos et faire le tour des jardins…et il me remplit à nouveau le verre. Nous nous installons au patio et admirons la vue : incroyable ! Les vignes sur les collines à perte de vue. Le silence ! J’ai bâillonné la bouche des ninjas pour être sûr de n’entendre que les oiseaux ! Jay revient avec un verre de rouge cette fois-ci. « Our Bordeaux blend » me dit-il…je me voyais plus les mains. 3 verres à 10.00 du mat sans petit déj, j’ai plus l’habitude !


J’avais déjà bu des Newton de 1986 et 1991 qui s’étaient révélés excellent, c’est pourquoi je voulais visiter le domaine. Il aura dépassé mes expectatives les plus folles : accueil, beauté des lieux, gentillesse et vins excellents ! Quand on dit que pour apprécier un vin il faut l’environnement et l’entourage qui va avec : j’ai été servi !


C’est en chantant (surtout moi) que nous allons ensuite faire un tour au Castello di Amorosa. Château construit en 2007 par Dario Sattui. Il représente l’Italie, la Toscane et la route en montée bordée de cyprès accentue encore cette impression. C’est beau mais pour le coup ça fait assez (trop) faux. Il est possible de visiter le château et déguster les vins du domaine mais l’entrée est payante, même pour les enfants. Ils auraient droit à du jus de raisin… Ne connaissant pas leurs vins, on ne s’y hasarde pas.


On repart en direction de St-Helena où se trouve la V. Sattui Winery, propriété du même Dario Sattui. Je ne connais pas leur vin mais Nadia a découvert ce domaine en faisant ses devoirs sur la Napa Valley il y a une année. Les jardins, les fontaines et surtout l’immense assortiment de fromage et de produits alimentaires italiens, nous avait mis l’eau à la bouche.


Nous n’avons pas été déçus par l’assortiment et les jardins. En revanche, le monde et les prix cassent un peu l’ambiance. Nous avons tout de même passé un super moment dans un endroit enchanteur. Et bien sûr, la nourriture fût excellente.


En conclusion, la Napa Valley aura comblé, voir dépassé, mes attentes.


Et les enfants dans tout ça ? Pendant deux jours, le brésilien aura été mon aérateur de vin et le suédois mon premier nez. Quant à la précieuse, madame voulait visiter un domaine produisant du champagne. Il y avait bien le domaine Mumm mais nous n’avons pas pu nous y arrêter. Elle fait encore la tête ! Quant à maman, ce fût pour elle deux jours de bénévolat pour opération nez rouge !






Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

Archives

VISITES

Articles à l'affiche

Articles récents