Vegas / San Francisco / Yosemite


Las Vegas


Nous partons de Zion en direction de Las Vegas le matin. On aurait aimé arriver à Vegas la nuit mais on devait rendre la voiture pour 17.00 donc pas le choix. A peine passée la « frontière » du Nevada, on trouve la ville de Mesquite et on est tout de suite dans le bain : Immense Casino, salles de bingo, roulettes, machines à sou…MacDo, Burger King, etc…Pour faire une immersion flash, on décide de manger au Casino. On demande d’abord si les enfants peuvent entrer. La réponse est : ok mais les enfants ne doivent pas s’arrêter (pas même pour regarder) devant les machines à sou. On a mis des casques aux enfants et on est allé tout droit au resto du casino.


L’arrivée sur Vegas est très certainement plus spectaculaire la nuit mais de jour c’est pas mal non plus ! On remarque tout de suite l’hôtel Stratosphère et son manège dans le vide à 350m de hauteur. On voit ensuite en grand l’écriture TRUMP de la tour du même nom. Et là on se dit tout de suite que c’est des grands malades comme leur président !


En fait après 6 jours passés dans les parcs nationaux, arriver à Vegas c’est un choc duquel on ne se remet pas vraiment. Lumières partout, musique à fond dans la rue, clim à 15 degré quand il fait 40 degrés dehors, du monde partout, une ville qui vit 24h sur 24 à 1000 à l’heure !


On prend possession de notre chambre au 18ème étage du Planet Hollywood avec vue sur les fontaines du Bellaggio. En semaine, le prix des chambres est dérisoire. Le «luxe » de la chambre fait briller les yeux de la précieuse…elle a toujours pas commencé à apprécier les chambres rustiques des parcs nationaux…


Qu’avons-nous fait à Vegas ? On a surtout marché sur la Strip et visité les hôtels :


  • Le Venitian, ses canaux et son plafond « ciel bleu » qui donne l’impression qu’on est dehors

  • Le Ceasar Palace et son colisée

  • Le Paris et sa tour Eiffel

  • Le New York et sa statue de la liberté

  • Le Bellagio et ses jardins intérieurs

  • Le MGM et la préparation du match exhibition du 26 août entre Mayweather et McGregor


C’est vraiment des fous furieux de la démesure et de l’extravagance…allez expliquer aux enfants pourquoi il y a des filles les seins à l’air qui demandent de l’argent pour fouetter les passants…


On a également assisté à un spectacle. Après avoir essayé en vain d’obtenir des billets à un prix décent pour le spectacle de Britney Spears qui se déroulait dans notre hôtel, on s’est rabattu sur le spectacle de magie de David Goldrake. Un luxembourgeois qui fait un spectacle de magie à Vegas…c’est un peu comme un Jurassien qui surfe la vague à Hawaii !


On a eu la chance d’être « upgrader » à notre arrivée et de pouvoir assister au spectacle depuis les divans juste devant la scène. Ceci pour le plus grand plaisir des enfants ! Très sympa le spectacle avec des tours de magie qui ont impressionné les enfants, un peu moins les parents.


On a également fait la roue de nuit, ce qui nous a permis de voir toutes les lumières de Vegas depuis le haut. Il devait faire 12 degrés dans cette roue !


Las Vegas c’est également Very Bad Trip ! Film duquel on s’est inspiré pour donner le nom à notre site. On ne pouvait donc pas manquer la photo avec Alan !!


Mais finalement que pense-t-on de Vegas ?

  • La précieuse a adoré le côté feutré de Vegas

  • Maman n’a pas aimé et avait l’impression d’être 24h sur 24 dans un parc d’attraction

  • Le brésilien était très frustré parce qu’il se rendait compte des possibilités infinies de divertissement mais il n’avait le droit de rien faire. Il reviendra quand il aura 21 ans, c’est sûr !

  • Papa s’est dit qu’il reviendra avec ses amis

  • Le blond cherche encore et toujours les kangourous


La vérité c’est qu’on vous raconte que la moitié de ce qu’on a vraiment fait car comme on dit ici : « What happens in Vegas stays in Vegas».


San Francisco


On avait décidé de ne pas faire la Vallée de la Mort en plein mois d’août, c’est donc en avion que nous nous rendons à San Francisco. Et là c’est encore un choc…thermique cette fois ci ! Une heure d’avion et 20 degrés dans les dents ! Avec le vent, on se serait cru au bord du Lac de G’nève avec la bise au mois d’octobre ! On a sorti les polaires !


A peine arrivé, on se balade dans les rues de San Francisco (vous avez le générique en tête ?). On traverse Chinatown qui nous donne un avant-goût de ce qui nous attend en Chine et on arrive sur Little Italy…pour y manger bien sûr !


Ça faisait depuis San Diego qu’on mangeait pas quelque chose de décent, ça commençait à se faire ressentir. On ira pas plus dans le détail…


Et là par chance, on tombe sur un resto tenu par un Calabrais depuis 35 ans. Il nous fait à manger comme à la maison ! Vraiment, si on fermait les yeux on avait l’impression que c’était les « nonnas » qui avaient préparé à manger. Superbe. Le nom mérite bien d’être cité : « Lo Spuntino » dans Little Italy.

En trois jours à San Francisco, nous avons visité :

  • Le Pier 39 et ses lions de mer. Impressionnant le nombre, le bruit et l’odeur…

  • La Coit Tower, belle marche pour y monter et vue imprenable sur San Francisco

  • Le Golden Gate bien sûr…dans la brume bien sûr…

  • Lombard Street et sa descente en virage fleurie. Symbole de San Francisco

  • Alcatraz. Visite très émouvante qui se fait dans un silence assez religieux…que mêmes les ninjas ont respecté !


C’est à San Francisco que nous nous sommes dit au revoir avec Ada, Pat, Mattia et Luca. Comme à chaque fois, maman est en pleurs et Julian à deux doigts. La précieuse, elle, ne disait rien mais on comprenait qu’elle jubilait intérieurement ! Fini d’avoir 4 garçons qui jouent à la guerre toutes les deux minutes, sautent partout et crient tout le temps. C’est Chiara où les parents qui pensaient ça ??


On retiendra de San Francisco également ses routes en montée. La pente de certaines rues est simplement incroyable ! Ici, exclu d’avoir son permis si on rate le démarrage en côte à l’examen ! On a pas vu de service de coursiers à vélo, va savoir pourquoi…


Maman a également été impressionnée par le nombre de sans-abris qui sont partout. Ce qui donne une impression de ville sale, surtout au centre où nous logions.



Yosemite National Park


Nous quittons San Francisco tôt le matin parce que nous sommes le 21 août et qu’à 10h30 il y a l’événement que tout les USA attendent : The Total Solar Ecplise. Il nous a été impossible de trouver les lunettes « spécial éclipse » mais on veut quand même sortir de San Francisco pour au moins éviter les nuages qui stagnent perpétuellement au-dessus de cette ville. Et c’est vrai qu’après 1h de voiture, c’est ciel bleu et grand soleil ! L’éclipse ? C’est en streaming sur la chaine de la Nasa que nous l’avons regardée. Non, il fallait absolument les lunettes ! La couverture du soleil était de 85% dans la zone où nous étions mais les 15% de rayonnement suffisait à donner l’impression qu’il ne se passait rien. En regardant pendant une seconde le soleil, on se rendait compte qu’il était mangé par la lune mais bon fallait le savoir. Avec le téléphone également on ne voyait rien.


Yosemite est comme tous les autres parcs nationaux : très impressionnant ! C’est un mélange des parcs nationaux du Canada avec des forêts à perte de vue et de Zion avec des parois rocheuses majestueuses. Yosemite ne donne cependant pas cette impression de zénitude et plénitude que nous a laissé Zion. C’est certainement dû au fait qu’il y avait beaucoup de monde. Pour la première fois dans un parc national, le nombre important de visiteurs nous a donné une impression d’asphyxie qui forcément gâche le plaisir de découvrir les lieux. Dommage parce que lorsqu’on regarde El Capitan, Mirror Lake, Yosemite Falls ou encore The Tunnel c’est tout simplement exceptionnel.


Pour la suite de l’aventure, ce sont deux jours dédiés à Papa : la Napa Valley ! Mecque de Robert Parker, terre de vignobles exceptionnels. Papa compte bien se recueillir devant les vignes d’Opus One, vin qui lui a donné de grandes émotions à chaque fois qu’il a eu la chance de le boire ! Outre le fait de le mettre à sec, vu le prix du breuvage !


Ensuite, nous prendrons l’avion depuis San Francisco pour Maui sur l’Archipel d’Hawaii pour 5 jours de vacances bien méritées. Oh laaa ! On vous entend depuis ici : « ça fait deux mois qu’ils sont en vacances ceux-là et ils veulent se reposer en plus !! ». On vous citera tout simplement ce précieux proverbe Brasilo-Scandinave :


« Si trois baby ninja tu trimbaleras et que ton esprit tu ne reposes pas, alors les plombs tu pèteras ». ABE



Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

Archives

VISITES

Articles à l'affiche

Articles récents