SUKHOTHAÏ


Avant que les grands-parents repartent en Suisse, nous avons encore passé ensemble deux jours à Bangkok. Le premier jour nous le passerons essentiellement dans les transports pour rejoindre Bangkok depuis Phuket. Nous sommes partis de la villa à Phuket à 10.00 du matin et nous arriverons à notre hôtel à Bangkok à 16.30, ceci malgré qu’il n’y ait que 50 minutes d’avion entre les deux villes ! Les joies de la circulation et de l’attente aux aéroports. Nous avions promis à Julian d’aller à Dinosaurus Planet pour son anniversaire alors on a trouvé un hôtel juste en face du parc. Le soir nous irons manger dans un restaurant…..italien ! Quelle surprise ! Da Luigi. Patron italien très sympathique et cuisine traditionnelle italienne au top. Le patron se fera retoqué par Nonna uniquement pour le Limoncello fait maison…vraiment pas à la hauteur de celui de Nonna Gina !


Le lendemain nous irons, comme promis, à Dinosaurus Planet. Le concierge nous demande où nous allons, on lui dit poliment que nous allons au parc juste en face. Il insiste pour qu’on s’entasse les 7 dans un taxi pour qu’il nous amène au parc gratuitement. On fera exactement 50 mètres ! On a rien payé mais ça sent la commission…


Dinosaurus Planet


Le parc casse pas des briques. Il est minuscule, cher et en plus deux, des déjà peu nombreuses attractions, sont payantes. Les yeux du brésilien brillent devant ces immenses dinosaures en plastiques et c’est finalement ça l’essentiel. En deux heures on a fait le tour et on part manger dans un centre commercial hyper chic non loin de là.


Le soir nous sommes invités chez Gabriel. C’est un ami de Papa qui a d’abord travaillé avec lui puis joué au foot avec lui. Il vit et travaille en Asie depuis maintenant 10 ans. Son employeur n’est autre que le grand cigarettier japonias JTI. Il en est le directeur général ici en Thailande. Une soirée en bonne compagnie avec sa copine, le fils de sa copine et les parents de sa copine.


La déchirure


Le lendemain c’est la déchirure ! Le départ de nonno et nonna sera vécu comme un gros chagrin par tous. Les larmes qui n’ont pas coulé lors des retrouvailles ne pourront pas être retenues par Chiara, Mattias, Nonno et Nonna. De gros chagrins prendront Julian et Chiara encore quelques soirées suivantes. Ces 15 jours avec les grands-parents auront été un ressourcement familial qui nous aura fait du bien ! L’envie de reprendre la route est forte et nous sommes en pleine forme…mais tristes !


Nous laissons les grands-parents à un aéroport et nous nous rendons au deuxième aéroport de Bangkok où notre avion pour Phitsanoulok décolle à 18.00. C’est encore une journée passée entre transports et attente dans les aéroports…Il y en a eu beaucoup tout au long de notre voyage !


Sukhothai


Notre destination est Sukhothai mais le deal très bon marché que nous avons trouvé avec Air Aisa c’est un vol Bangkok-Phitsanoulok puis un transfert avec leur bus jusqu’à Sukhothai. Le vol ne dure que 40 minutes et nous arrivons à Phitsanoulok à 19.00 où nous attend notre van. Il est que pour nous ! On lui donne donc l’adresse de notre guesthouse et il nous arrêtera 1h30 plus tard non loin de là. Le chauffeur avait contacté la guesthouse et la propriétaire nous attendait à la descente du bus. La Guesthouse compte 4 chambres. Nous avons immédiatement la bonne surprise que deux chambres sont occupées par des familles ! Une famille belge et une famille québécoise. La famille belge est en voyage depuis 16 mois. Mathieu, Géraldine et leurs trois enfants Romane (10 ans), Gaspard (8 ans) et Rose (5 ans) ont d’abord sillonné les routes européennes pendant une année avant de partir sac à dos pour un tour d’Asie. De leur côté, Simon, Lyne et leur fille Raphaelle (12 ans) sont en Thailande pendant 5 semaines afin de tourner un documentaire sur le voyage en Thailande. Ils sont réalisateurs. Papa s’est tout de suite passionné pour le matériel de Simon ! Puis, la passion du voyage en famille a immédiatement lancé des discussions interminables entre les adultes. Il n’y avait plus de fatigue du voyage qui tienne ! Et c’était pareil pour les enfants qui eux se sont immédiatement mis à jouer ensemble. Sauf peut-être Chiara qui a eu un gros coup de blues en pensant aux grands-parents et a préféré s’isoler un peu dans la chambre.


Le lendemain au petit-déjeuner les discussions entre familles repartent de plus belles et tout naturellement c’est ensemble que les 3 familles partent à la découverte du parc historique de Sukhothai à vélo !


Une journée pas comme les autres


En arrivant à l’entrée du parc de Sukhothai, papa se rend compte qu’il n’a plus son porte-cartes alors qu’il venait de l’utiliser 10 minutes avant pour acheter une casquette à Julian. Il n’y a rien dans aucune des poches du sac et la tension monte. Il retourne au magasin en faisant la même route mais rien ! Le porte-cartes contient la carte de débit, une carte de crédit, quelques milliers de Bahts et nos pièces d’identité suisses. On commence déjà à se dire que c’est pas trop grave et on réfléchit à la mise en place des plans B. Oui on travaille le lâcher prise…surtout papa ! Maman décide à son tour de refaire le chemin pour voir de ses propres yeux. Et finalement papa également veut refaire encore une fois la route. C’est là que sur le chemin une petite thaï court derrière papa qui est à vélo, le rattrape (Papa c’est pas Froome…) en lui tendant le porte-cartes. Il était tombé de sa poche et la fille thaï qui l’avait récupéré avait reconnu papa à la photo de sa pièce d’identité qui était dedans. Il ne manque rien et tout l’argent est là ! Papa remercie milles fois cette incroyable jeune fille. Il veut lui donner de l’argent pour la récompenser, elle n’en veut pas mais papa insiste vraiment. Son honnêteté et gentillesse méritent nos remerciements et notre admiration. Remercier avec de l’argent est une pratique très occidentale mais papa se dit tout de même qu’un peu d’argent peut lui être utile. Elle finira par accepter. Gros gros soulagement pour toute la famille et aussi belle leçon de vie. Combien de personnes en Europe aurait rendu ce porte-cartes ?


Nous pouvons enfin nous balader dans le parc de Sukhothai. Simon et Papa font voler leur drones, les enfants s’en donnent à cœur joie de courir partout et faire des courses de vélo. Pendant ce temps-là, maman était partie trouver des angles de vue avec la lumière adéquate pour obtenir ses fameux clichés ! Là, elle croise une famille en tandem. Maman et papa roulent à l’avant, les deux petites filles sont à l’arrière dans une « charrette ». En fait, maman qui épluche les blogs et les pages Facebook de familles voyageuses, a reconnu les « 8 gambettes à bicyclette ». Elle les stoppe, se présente, et les emmènent vers notre groupe. Quentin, Céline, Maya et Soléa sont belges et font également un tour du monde…en tandem ! C’est fou une quatrième famille francophone s’ajoute au groupe ! Et c’est pas fini…Raphaelle revient vers ses parents en hurlant « Maman, papa il y a une famille québécoise de Montréal. Ils habitent près de chez nous ! » Il s’agit du « Voyage de Caméléon ». Etienne, Catherine et Léon sont également en voyage autour du monde ! Il doit y avoir un truc ici. On sait pas une espèce d’alignement de planète familial qui nous a fait tous nous retrouver ici !



Pour le coup, le parc de Sukhothai tout le monde s’en fou un peu ! Les discussions et curiosités partent dans tous les sens. C’est l’heure d’aller manger et bien entendu nous décidons d’aller manger tous ensemble.


Là c’est la caravane du Tour de France qui se dirige vers le restaurant. 10 adultes et 10 enfants à vélo, en tandem, en siège bébé. Il nous manquait juste les casquettes et sifflets à lancer à la population qui regardait ce convoi passer!


Après manger, on tentera une ballade et visite des temples mais encore une fois c’est l’inertie totale et ce qui intéresse finalement tout le monde c’est de discuter de nos expériences respectives.


On décide ainsi de tous se donner rendez-vous le soir à notre guesthouse pour l’apéro. Apéro qui se transformera en dîner puisque personne n’ayant envie de bouger, on décide de commander des « fried rice » que nous mangerons à la guesthouse ! La bière a coulé à flots, les enfants ont joué toute la soirée, les selfies de circonstances ont été shootés. Wahou ! Quelle journée formidable et incroyable !


Big Buddha


Le lendemain, Simon, Lyne et Raphaelle sont partis pour Bangkok. Quentin, Céline, Maya et Soléa repartent sur leur tandem en direction du nord. Etienne, Catherine et Simon prennent le bus pour Chiang Mai. Les rescapés de Sukhothai sont donc Mathieu, Géraldine, Romane, Gaspard et Rose avec qui nous irons visiter le Big Buddha de Sukhothai.


Mais toutes les familles tour du mondiste se sont données rendez-vous à Chiang Mai. En effet, c’est là-bas que nous nous dirigeons tous ces prochains jours. Pour nous, le départ à Chiang Mai ça sera pour le lendemain.


Avant ça, c’est à vélo que nous irons visiter le parc nord de Sukhothai. Il nous a fallu un moment avant de trouver l’entrée ! Nous avons d’abord visité un Wat « on sait plus quoi » mais c’était plus des briques empilées qu’autre chose. Non on est pas blasé ! Sincèrement, le temple était vraiment pas terrible ! On visitera ensuite le Big Buddha qui rattrapera bien la déception du temple précédent ! Imposant, majestueux, il s’est fait chercher mais il méritait le détour.


C’est sous la pluie que nous nous dirigeons vers le premier restaurant que nous trouvons. La pluie nous fera annuler les visites prévues l’après-midi et c’est une grande première ! Oui, c’est la première fois après 9 mois de voyage que la pluie vient perturber une de nos visite ! En réalité, si on doit être totalement sincère, la pluie s’est arrêtée l’après-midi et on avait juste pas envie d’aller visiter d’autres temples ! D’autant plus qu’ à 16.30, on s’était inscrit à un atelier à notre guesthouse ! Fabrication de petit bateau fleurie des « Loy Kratong » destinés à être donner en offrande au dieu de l’eau afin de s’excuser de la pollution des rivières que nous, humains, lui imposons. Même papa s’y est mis !



Une fois les bateaux terminés, nous sommes allés au temple qui se trouve juste à côté de notre guesthouse. Il est entouré par un petit étang. Nous assistons tout d’abord à une espèce de procession où de nombreux novices (enfants moines) récitent les « prières ». Une fois les prières terminées, le lâcher de bateau synonyme d’offrande peut avoir lieu. Novices, enfants thaï et enfants occidentaux (les nôtres..) envoient les bateaux illuminés d’une petite bougie et d’encens sur les eaux de l’étang.


Pendant ce temps-là, papa essaie de filmer avec le drone depuis le ciel. Les novices les plus jeunes qui devaient avoir 8 ou 9 ans étaient totalement distraits par le drone et regardaient vers le ciel au lieu de suivre le cortège qui s’était formé. Papa assez mal à l’aise a vite remballé le tout et a quitté les lieux en quatrième vitesse !


Le soir nous mangerons une dernière fois avec Géraldine, Mathieu, Romane, Gaspard et Rose. Mattias et Rose s’en donneront à cœur joie ! D’abord à courir à fond la caisse dans tout le resto, puis en jouant à cache-cache. On peut dire que ces deux-là se sont trouvés…La princesse rousse et le chevalier blond…c’est peut-être le nouveau Disney !


Nous les quittons avec la promesse de se revoir dans quelques jours à Chiang Mai.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

Archives

VISITES

Articles à l'affiche

Articles récents