Côte Ouest


Vu que ça marche plutôt bien, nous avons donc instauré au réveil tous les matins, une danse du soleil à effectuer par les enfants. Le départ de Wellington est très tôt le matin, pas le temps de faire la danse…Résultat, traversée du ferry sous les nuages ! Dommage parce que le paysage est censé être superbe surtout lorsqu’on atteint l’île sud. C’est là que le ferry s’engouffre dans des canaux naturels étroits et la vue devrait être à couper le souffle. Bon, pour la suite de la journée, la météo on s’en tape vu que nous prévoyons d’aller dans la région de Marlborough nous enfermer dans des caves pour déguster les vins néo-zélandais !


Marlborough


Le premier stop se fait à Cloudy Bay. Domaine de renommée mondiale surtout pour ses blancs. C’est d’ailleurs le vin que Papa a choisi de proposer dans ses innombrables dégustation de départ sur le thème de notre itinéraire. Le domaine se trouve à 30 minutes de voiture de l’arrivée du ferry à Picton. Le vignoble est magnifique et il y a un grand jardin où les enfants peuvent se défouler pendant que maman et papa dégustent ! On regarde le menu des dégustations et il indique un prix de 10 NZD (6 euros) pour le « Cloudy Bay Classic » qui comprend 4 vins. On se dit que c’est 10 NZD le verre de vin (en Nappa chez Mondavi on était en moyenne à 15 USD le verre de vin). Mais non, c’est bien 10 NZD pour 4 vins et en plus ils vous créditent 5 dollars si vous leur achetez une bouteille ! Vraiment pas râpe ces kiwis ! Et en plus, ils nous ont fait goûter un cinquième vin ! Allez, on leur prend une bouteille : Cloudy Bay Chardonnay 2015 !


2ème visite de cave : Hans Herzog. Un zurichois qui s’est installé ici depuis 2009. Le mec a planté tous les cépages possible et imaginables à part la Syrah ! Il fait des micro-cuvées qui doivent produire deux ou trois bouteilles pour lui et sa femme pour les fêtes de fin d’année…


On est accueilli par une Saint-Galloise et un Auvergnat. Beaucoup d’européens travaillent dans les vignes dans cette région. Ceci a engendré la création du MCM : Mouvement Citoyen Marlborogeois pour que les emplois soient donnés en priorité aux locaux. C’était le clin d’œil « politique genevoise » ;-)


Ici c’est 3 vins pour 10 NZD. C’est connu, les bourbines sont un peu radins (pas pour rien qu'il a engagé un Auvergnat...) !

On a beaucoup apprécié la région et nos visites de domaine. Accueil, vins, discussions : le top. Papa voulait faire une semaine de plus ici mais il a encore une fois été minorisé.


Abel Tasman National Park

L’étape suivante est la visite de l’Abel Tasman National Park qui se trouve au nord-ouest de l’île sud. Pour atteindre le parc, il faut prendre un bateau-taxi depuis le village de Marahau. En fonction de ce que vous voulez visiter, le bateau-taxi vous dépose à un endroit et vous reprend à un autre. On a choisi de faire la scenic cruise puis de nous faire déposer à Torrent Bay. Cela nous a permis de faire la randonnée de 7.5 km entre Torrent Bay et Bark Bay.


Nous avons découvert une nature luxuriante et un rivage absolument extraordinaire. Des plages de sable blanc ou doré, une eau turquoise et cristalline. Par endroit, le paysage ressemblait à celui des îles méditerranéennes. En particulier, maman et papa se sont crus à Porquerolles il y a 12 ans…les mioches et les cris en plus ! On est mauvaise langue. Encore une fois Chiara et Julian ont été exemplaires et se sont éclatés tout le long de la randonnée. Quoi ? Et le suédois ? no comment !


On reprend notre taxi-boat de Bark Bay les étoiles pleins yeux. Sur le retour, le skipper freine d’un coup en disant : oh laaaaa. Tout de suite on pense au « VFT effect » et on se dit qu’on est reparti pour une panne comme à Rangiroa. On a l’habitude donc on se prépare à sortir les fumigènes et à prendre nos affaires pour désembarquer. Mais non, pas de panne : deux orques passent devant le bateau puis sur le côté ! Quel cul ! Excusez-nous mais parfois ce ne sont que des expressions crues qui expriment parfaitement la situation ! Même le skipper s’est laissé aller en disant qu’on était « fucking lucky ». C’est impressionnant, magnifique, magique. Cerise sur le gâteau d’une journée splendide !



Great Coast Road

Depuis le parc Abel Tasman, nous descendons sur la côte ouest vers le village de Westport qui n’est qu’une ville étape et il n’y a rien à voir sur la route. Alors on a décidé de rendre la chose un peu « thrilling ». On part de Motueka presque en réserve mais papa décide de rouler et de faire le plein sur la route. En effet, une station d’essence est signalée après 50 km de route. La station existe mais pas l’essence ! Les pompes n’ont pas les conteneurs d’essence ! La prochaine station est indiquée à 65km. Bon et bien : advienne que pourra ! On ne dépasse pas les 2000 tours/minute et on stoppe la clim au risque de suffoquer les ninjas à l’arrière ! Dans notre malheur, on a un peu de chance. En effet beaucoup de la route est en descente et papa roule au point mort dès que cela est possible. On arrive à la station d’essence sans devoir pousser : ouf !


Pancakes Rocks

Au départ de Westport en direction de Hokitika, notre premier stop se fait au Pancakes rocks. Il s’agit de formations rocheuses en forme de crêpes empilées. C’est assez particulier et peu ordinaire. La ballade de 30 minutes sous le soleil est très plaisante et facile. Découverte plutôt sympa.


Hokitika Gorge

Nous décidons de tracer jusqu’aux gorges d’Hokitika pour y pique-niquer. Là, nous découvrons une rivière d’un bleu magnifique qui n’est pas sans rappeler les gorges du Verdon. C’est vraiment très beau et là aussi la ballade de 30 minutes est très facile. Nous avons adoré cet endroit.


On passe la nuit à Hokitika qui est un petit village paisible sur la côte. Ici les couchers de soleil sont spectaculaires.


Glacier Franz-Josef

Au départ d’Hokitika, nous nous dirigeons vers la région des glaciers pour visiter les glaciers Franz-Josef et Fox. Après 1.30 de route, nous arrivons à Franz-Josef. Assez vite on se dit qu’on va être déçu. Forcément, il y a à peine un mois on était en face du Perito Moreno ! Non, nous ne sommes pas blasés ! Pas du tout :-)


Mais bon, c’est sur notre route, il fait grand soleil, c’est gratuit alors on décide tout de même de faire la ballade d’une heure. Quand on arrive devant le glacier, le panneau « Spectacular isn’t it ? » a le mérite de bien nous faire marrer ! Notre impression se confirme : le glacier des Bossons aux Houches est plus impressionnant. On parle même pas de la Mer de Glace ou du Glacier d’Aletsch…Non, là c’est vraiment pas terrible.


Mais voilà, au pied du glacier on rencontre une famille varoise avec deux enfants de 9 et 7 qui font également un tour du monde. Ce qui est frappant dans nos deux itinéraires, c’est que nous sommes à la croisée parfaite de nos chemins ! Ils remontent la Nouvelle-Zélande, nous la descendons. Ils arrivent d’Australie et d’Asie puis partent sur le Pacifique et l’Argentine. Exactement les mêmes itinéraires en sens opposé et on se rencontre en plein milieu !


Ils sont tout aussi désabusés que nous par le glacier. Nous passerons 2 heures à papoter et faire le chemin du retour ensemble. On a vraiment regretté ne pas pouvoir passer plus de temps avec eux. Finalement, nous sommes contents d’avoir fait cette balade au glacier. En revanche, sur leurs conseils, nous décidons de ne pas aller au Fox Glacier qui semble-t-il est encore moins spectaculaire.


Fox Glacier


C’est tout de même dans le village de Fox Glacier que nous passerons la nuit. C’est à 5km d’ici que se trouve le Lac Matheson. Lac connu pour refléter de manière spectaculaire les Monts Cook et Tasman lorsque les conditions s’y prêtent. On arrive à Fox sous un soleil éclatant mais les montagnes en arrière-plan, elles, sont sous les nuages. Nous allons tout de même voir le lac pour éventuellement y venir le lendemain matin si les conditions sont favorables. Papa se réveille à 6.30 pour voir le ciel : bingo ! Pas un nuage ! On se dépêche, on réveille tout le monde. On a droit à la grinche habituelle du suédois. 8.00 on est loin en direction du lac. La marche est d’à peine 40 minutes pour atteindre « Reflection island ». Sur le chemin, les Monts Cook et Tasman sont magnifiques et trônent majestueusement dans le ciel. Maman se frotte les mains et s’imaginent déjà être publiée dans le National Geographic avec sa « Pic of the Year ». Tout se reflète dans le lac : arbres, arbustes, fougères, bout de bois, la chaussure de Mattias…ah non ce n’est pas le reflet c’est vraiment sa chaussure !! Tout se reflète...sauf les montagnes ! En effet, le soleil est face à l’appareil comme les montagnes !!! Sur ce coup-là pas de bol. C’est bien l’après-midi ou en fin de journée que les Monts Cook et Tasman se reflètent le mieux dans le lac. On verra si on a de la chance de l’autre côté du Mont Cook lorsque nous serons vers le Lac Pukaki. Maman veut absolument sa « One million dollar pic » !



Pour la suite, la météo nous fait accélérer la cadence. Afin d’avoir un temps encore assez potable pour visiter les fjords de Milford Sound, nous avons anticipé de 2 jours notre arrivée sur les lieux qui sera le 3 décembre.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

Archives

VISITES

Articles à l'affiche

Articles récents