Île de Pâques


Aaah l’Île de Pâques ! Encore un lieu qui nous faisait rêver et dont nous avons foulé le sol ! Vous arrivez sur l’Ile de Pâques depuis Santiago du Chili une fois par jour ! Oui, il n’y a qu’un avion par jour qui arrive ici ! En fait non, le lundi et le mercredi il y en a deux avec celui qui arrive de Tahiti…c’est d’ailleurs celui-là que nous prenons pour nous diriger vers notre prochaine destination.


Histoire


Nom

On ne parle pas trop d’histoire dans nos récits habituellement, on se dit que c’est assez facile de faire des recherches sur le net si nos lecteurs veulent en savoir plus, et on se concentre plutôt sur notre vécu. Là pour le coup, on avait envie de vous en dire plus surtout parce que (presque) tout n’est que théorie, suppositions, mystères et légendes…


Pourquoi l’île s’appelle Île de Pâques ? ça ce n’est pas une légende ! Elle s’appelle ainsi parce c’est depuis ici que des lapins préparent les œufs pour le jour de Pâques. Puis, par un ingénieux système de galeries souterraines, ils les déposent dans les jardins des occidentaux le dimanche de Pâques ! Oui nous avons vu HOP un millier de fois…merci les enfants !


Plus sérieusement, le nom est dû au fait que l’île a été découverte par un marin hollandais en 1722 le jour du dimanche de Pâques. On préfère la version lapin !


Peuple

D’où viennent les premiers habitants de l’île ? On suppose que les premiers habitants de l’île provenaient des îles Marquises dans l’actuelle Polynésie française. On pense qu’ils sont arrivés ici entre 600 et 800 après J.-C, mais c’est loin d’être certain. Il y en a qui dise 13ème siècle et d’autres le 3ème siècle. On estime également que des Incas sont venus sur l’île, ceci essentiellement parce que les Moai (statues) ont des traits Incas. Il est cependant probable qu’il n’y ait eu que des hommes Incas sur l’île. Ceci a eu pour corollaire que les Incas ont perdu leur empreinte génétique et qu’elle soit disparue au fil du temps. Ce n’était pas les femmes le sexe faible ??

Moai

On appelle Moai les fameuses statues de l’île. On présume qu’elles représentent les esprits des ancêtres défunt et élevés au rang de dieu. Pourquoi sont-ils érigés dos à la mer ? On en sait foutrement rien ! Donc la théorie de maman c’est que les statues entourent l’île et regardent en direction de leur peuple pour le protéger ! On va proposer cette théorie au National Geographic. Et vous savez quoi ? Cette théorie a été partiellement avalisée par le gardien d’un site Moai qui nous a expliqué que cette ancienne population était très centrée sur elle-même et non pas vers l’extérieur. Les Moai devaient donc regarder vers ce qu’ils protégeaient, leur peuple à l'intérieur des terres, et non pas d’un hypothétique ennemi venant de la mer.


Il y en a plus de 900 sur l’île et mesurent entre 1 et 10 mètres. On estime que les premières constructions de Moai ont débuté au 9ème siècle. Mais là aussi c’est très très incertain. Ils étaient sculptés directement dans la pierre du volcan Rano Raraku puis acheminés sur le littoral qui est parfois distant 25 kilomètres. Comment ? Dernièrement, des scientifiques ont fait « marcher » les statues comme l’indiquait les légendes orales. Un système ingénieux consistant à attacher des cordes autour des Moai debout, puis tirant de différents côtés, les fait avancer. Vous pouvez voir la vidéo ici.


Veryfamilytrip experience


Et nous comment l’avons-nous vécu ? Forcément, les enfants s’attendaient à voir des lapins partout et faire une gigantesque chasse aux œufs ! Ils croient plus aux films qu’à leurs parents beaucoup trop terre à terre…


Nous sommes accueillis à l’aéroport avec les colliers de fleurs traditionnels de la Polynésie ! Quel bonheur, nous qui avions été tellement déçus de n’avoir été même pas une fois accueillis avec ces fameux colliers aux aéroports hawaiiens ! Oui, l’Île de Pâques fait partie de la Polynésie au même titre qu’Hawaï ou que Tahiti. On y trouve les mêmes rituels. Au passage, nous visitons 4 archipels polynésiens parlant 3 langues différentes (anglais, espagnol, français). La Polynésie est généralement représentée comme le territoire à l'intérieur d'un triangle dont les extrémités sont l'archipel d'Hawaii, l'Île de Pâques et la Nouvelle-Zélande. 


On passe dans la rue principale…4 baraques ! Puis, on arrive à notre « cabanas ». Face à la mer, à 50 m d’un site où il y a des Moai dos à la mer. On les voit depuis notre chambre ! Superbe. On pose les sacs et on va immédiatement visiter le site. C’est mystérieux, mystique ! ça donne envie de poser des questions et d’avoir des réponses. On est tellement loin de tout : à 3800 km des côtes sud-américaines, 4000 km de Tahiti et 2000 km de la première terre peuplée ! On se croit sur l’île de LOST !

On visite sous le soleil mais au bout de 2h, la pluie arrive. Ça sera le leitmotiv de ces 3 jours sur l’île : slalom géant entre les gouttes ! C’est fou il peut faire grand beau d’un côté et pleuvoir des bouteilles d’eau sur un autre littoral alors que la superficie de l’île n’est que de 165 km2.


Alors avec notre petit 4x4 de location, nous avons fait des rallyes sur l’île à la poursuite du soleil. On a eu beau demander au blond d’appeler le soleil (vu que dans le trio il est Esteban fils du soleil) mais ça ne marchait qu’une fois sur deux. Le premier jour de visite fût d’ailleurs assez mouillé. Alors que nous visitions un site, on a été surpris par l’orage et bien sûr au moment où nous étions le plus éloigné de notre voiture et sans k-way…résultat : trempe de la tête au pied !



Nous avons particulièrement apprécié 4 sites : Rano Raraku, Tongariki, Anakena et Tahai.


Rano Raraku


C’est le volcan dans lequel les Moai étaient « fabriqués ». Ils étaient directement sculptés dans la montagne puis, une fois terminés, ils étaient acheminés sur le littoral. On peut voir encore des Moai en cours de sculpture et jamais terminés. Il y a ici plus de 300 Moai. Certains Moai posés au sol ont également un corps enseveli. On ne voit en fait qu’un tiers de tous les Moai, le reste est sous terre. On ne peut pas voir aujourd’hui les corps de ces Moai. Ils ont de nouveau été enterrés, ceci afin de les conserver au mieux. C’est dans les années 50 qu’il fût découvert que les têtes avaient aussi un corps ! Des photos des corps des Moai qui avaient été faites à l’époque sont exposées à l’entrée du site.


Tongariki


C’est la carte postale de l’Île de Pâques. Une ligne de gigantesques Moai érigés sur la plage. C’est absolument merveilleux, impressionnant et mystérieux. On découvre et visite dans le silence. Les photos valent plus que les mots.


Anakena


Un mélange de plage de sable blanc paradisiaque et de mystérieux Moai. Superbe. La plage est digne de celles de Maui avec une eau bleu turquoise. Une série de Moai en ligne surplombent la plage en maîtres.


Tahai


C’est le site en face de notre cabanas ! Encore une série de Moai érigés dos à la mer. Là encore c’est majestueux ! Presque toute l’île se donne rendez-vous ici le soir pour le coucher du soleil ! C’est magnifique et mystique car le soleil se couche juste derrière les statues. Cela se contemple dans le silence…C’était sans compter sur nos ninjas qui ont hurlé à s’en briser les cordes vocales parce qu’ils avaient peur des chiens qui se promenaient sur le site !

C’est sur cette île mystique que se conclue (déjà !), la parenthèse espagnole de notre tour du monde. Nous revenons à la langue de Molière pour 20 jours en Polynésie Française. Ce sont des vacances à nouveau bien méritées qui nous attendent à présent ! Au menu : Tahiti, Moorea, Huahine, Bora-Bora et Rangiroa. Pour la petite histoire, le vol pour Tahiti au départ de l’Île de Pâques est à 00.45…super !


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

Archives

VISITES

Articles à l'affiche

Articles récents