• VeryFamilyTrip Team

UBUD


Nous quittons la Chine en avion depuis Chengdu. Un stop de quelques heures à Kuala Lumpur puis encore un vol en direction de Denpasar. Celui-ci aura une heure de retard, ce qui nous fera arriver sur l’île de Bali bien après minuit. On avait prévu le coup et réservé un hôtel près de l’aéroport. Le lendemain c’est un chauffeur habitant le village de Keliki qui viendra nous chercher à 10.00 pour nous emmener chez nos hôtes de la Keliki Painting School qui se trouve à 1h30 de route de là.


Keliki Painting School


La Keliki Painting School regroupe 22 enseignants qui délivrent leurs cours particuliers à leurs tables de peinture respectives. Mais elle permet surtout de séjourner au village pour partager la vie quotidienne des peintres-paysans de Keliki sans obligatoirement pratiquer la peinture. Nous avons fait le choix de vivre dans le Balé (demeures traditionnelles balinaises)  familial d’artistes-peintre composé de plusieurs frères et sœurs. Nous avons été accueilli chez Mudita et Padma. Petite particularité : ils parlent français !!



Dès notre arrivée, nous avons le grand plaisir de retrouver Géraldine, Matthieu, Romane, Gaspar et Rose. Nos amis belges que nous avions déjà croisé à Sukhothai et Chiang Mai en Thaïlande. Ça n’est pas un hasard, nous étions restés en contact et nous étions arrangés pour être ici quelques jours en même temps.


Après le déjeuner des retrouvailles, nous partons tous ensemble visiter les rizières avoisinant le village de Keliki. Nous avons déjà un très bel aperçu de la jungle et la campagne qui forment les paysages sublimes du centre de l’île. La balade au milieu des rizières est très plaisante et pas trop compliquée. Nous pourrons admirer les systèmes d’irrigation des rizières très ingénieux, des épouvantails assez particuliers, des temples et un cimetière où personne n’ose s’approcher !



Le soir nous dînerons tous ensemble et le sujet de discussion sera bien entendu « le retour ». Matthieu et Géraldine rentrent en Belgique le 26 juin et nous en Suisse 5 jours après…Nous confrontons nos états d’âmes qui sont pratiquement identiques !


Cours de dessin


Le lendemain matin, nous disons au revoir à Matthieu, Géraldine et aux enfants. Ils partent vers 12.00 à l’aéroport en direction de l’île voisine de Java où ils passeront une dizaine de jours. Ils ont quitté les lieux depuis 5 minutes qu’arrive un véhicule avec une famille de 5 personnes. Un nombre impressionnant d’écuissons de pays cousus sur les sacs…ça sent les tourdumondistes ! Et effectivement c’est bien ça ! Il s’agit de Camille (le papa), Soizic (la maman), Jules (10 ans), Louise (8 ans) et Jeanne (5 ans). Ils sont partis mi-juillet 2017 pour un tour du monde d’une année. Ils habitent Lyon, mais Soizic, est de Meythet en Haute-Savoie à 20 minutes de voiture de chez nous !  


On découvrira assez rapidement qu’il s’agit des crêpes en vadrouille. Une famille qui fait partie du groupe FB des familles autour du monde. Ils sont partis avec une crêpière et ont pris le pari avec des amis de manger 1500 crêpes durant leur voyage…presque une par jour par personne. Ils ont un compteur sur leur blog. Ils en sont à 871 ! 


Parmi les 52 pages d’activités (c’est le Club Med à la balinaise !) proposées par la Keliki Painting School, on retrouve bien entendu les cours de dessin. C’est avec les crêpes en vadrouille que nous ferons le cours. Les enfants, surtout Chiara, étaient ravis des explications de Mudita ainsi que des résultats !



Le soir, les deux familles tourdumondistes, dîneront ensemble et papoteront jusqu’à tard dans la nuit ! C’est toujours un plaisir non dissimulé de pouvoir partager et échanger avec d’autres familles qui vivent le même rêve que nous.   


Keliki-Ubud


Le lendemain, c’est toujours avec les crêpes en vadrouille que nous décidons de faire la grande marche entre Keliki et Ubud ! Il s’agit de 4 heures de marche entre rizières et jungle. La balade est juste exceptionnelle. Des paysages à couper le souffle, une jungle luxuriante où nous sommes seuls, des rizières dessinées à l’équerre, vraiment on a pris beaucoup de plaisir. Les 6 enfants entre papoter, jouer et se prendre pour Tarzan n’ont pas vu le temps passé eux aussi. 



Malgré des passages tout de même un peu périlleux, ils auront bien marché sans broncher ! Un grand bravo à eux et une glace bien méritée à l’arrivée ! Après 4 heures de marche seul au monde et dans la tranquillité, ça fait bizarre d’arriver dans le tumulte d’Ubud. On dira même que le choc était trop violent ! On voulait faire un peu de shopping car on doit quelque peu modifier notre garde-robe en prévision de l’Afrique mais le cœur n’y était pas dans toute cette confusion. Nous rentrons à Keliki en taxi en fin d’après-midi et le soir c’est encore une fois tous ensemble que nous dînerons.




Rizières de Jatiluwih


Le lendemain c’est l’heure des adieux avec les crêpes en vadrouille et de dire au revoir à nos hôtes Mudita et Padma de la Keliki Painting School. Si vous passez à Bali et que vous cherchez un endroit paisible, authentique, traditionnel, avec des hôtes d’une extrême gentillesse, on ne peut que vous recommandez de venir passer quelques jours à la Keliki Painting School. Vous ne serez pas déçus !


Nous partons de Keliki en direction des rizières en terrasse de Jatiluwih. Ces rizières sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est peut-être les plus belles rizières en terrasse de Bali. Mais comme elles sont assez éloignées d’Ubud, elles sont moins touristiques que d’autres telles que Tegallalang par exemple. Beaucoup d’éléments qui nous ont fait choisir de venir visiter celle-ci plutôt que d’autres. C’est 1h30 de voiture depuis Keliki.



Comme la plupart des rizières en terrasse ici à Bali, l’entrée est payante. Le site est énorme et il y a des rizières à perte de vue ! Nous sommes en période de récolte donc les rizières sont jaunes, voir gris-beiges si le riz a déjà été récoltés. C’est splendide même si les couleurs ne sont pas aussi belles que lorsque les rizières sont vertes fluo avant la récolte. Nous nous baladerons pendant deux heures dans les rizières où nous croiserons très peu de monde. Nous pourrons constater la dure labeur de la récolte de riz. Le travail est toujours fait dans la bonne humeur et les balinais ont toujours un large sourire à vous offrir.



Nous déjeunerons ici puis nous partons en direction du sud. Plus exactement vers le village de Canggu où nous avons réservé une villa avec piscine. C’est un peu le stop de tout voyageur ici à Bali. Vu les prix dérisoires des villas avec piscine, on allait pas s’en priver ! Après 3 mois non-stop à sillonner 6 pays plus Hong-Kong et Macao, visiter de nombreux sites et monuments, on ressentait le besoin de se poser un peu avant le grand voyage en direction de l’Afrique ! Papa, lui, a décidé durant ces 8 jours de faire un stage de CrossFit ! Il s’est d’ailleurs débrouillé pour dégoter une villa à 5 minutes à pied du centre de fitness !


Archives

Please reload

Articles à l'affiche

September 30, 2018

Please reload

Articles récents

July 9, 2020

Please reload

VISITES