• VeryFamilyTrip Team

Du soleil et des Fjords



Nous quittons Fox Glacier un peu désabusé (surtout maman) car il nous manque la photo du Lac Matheson avec le reflet du Mont Cook. Direction Wanaka. La route est de 3 heures mais de nombreux arrêts sont prévus sur le chemin. Ça prendra donc toute la journée.


Roaring Billy Falls


Le premier stop se fait après 2h de route au Roaring Billy Falls. Ce sont de petites cascades sans rien de bien extraordinaire. La rivière dans laquelle se jette les cascades est, elle, d’un bleu éclatant qui nous émerveille. C’est ici que nous pique-niquons.



Thunder Creek Falls


2ème stop quinze minutes plus loin : encore des cascades. Cette fois-ci en plein milieu de la forêt. Un peu plus impressionnante que les premières mais c’est toujours pas les chutes d’Iguazu ! Ici en plus c’est rempli de moustiques. On fait pas long.



Blue Pools

15 minutes plus loin, encore un arrêt. Cette fois-ci pour aller voir les blue pools. Des piscines naturelles.


Comme pour les cascades, le chemin pour accéder au site est très facile et ne dure qu’une quinzaine de minutes…pour le plus grand bonheur du blond qui demande à chaque fois « est-ce que ça va être long ? »


On arrive aux blue pools en passant par deux ponts suspendus. Depuis que nous descendons la côte ouest, on a dû passer 7 ou 8 ponts suspendus. Toujours pas suffisant pour tranquilliser maman : « Alors vous marchez au milieu du pont ! Mattias….Tu m’écoutes donne mois ta main ???? »


A peine arrivés sur le site qu’un jeune fait un périlleux du pont dans l’eau bleu turquoise et transparente de la piscine naturelle ! Le brésilien se tourne vers papa : « c’est comme ça que tu voulais sauter du pont papa ? » Oui, parce que papa avait fait le malin en montrant sur YouTube aux enfants les gens qui sautaient du pont en leur disant qu’on allait faire la même chose. « Julian, comment dire, l’eau est froide, y a des requins ou des piranhas là-dedans !! »


Le site est magnifique, l’eau et le soleil de plomb appellent à la baignade…mais la température de l’eau, elle, ferait fuir un norvégien ! D’ailleurs, le scandinave de la famille ne s’y est pas trompé. « Mais elle est zlée l’eau ». Effectivement, il suffit d’y mettre les pieds 30 secondes pour les anesthésier !


On se contera de regarder les jeunes faire les malins en crevant de froid dans l’eau. Nous, on a fait des ricochets !


Wanaka


En fin de journée, nous arrivons à Wanaka. Juste en bas de notre lodge, est organisée la fête de Noël ou la fête de fin d’année (ou les deux) de l’école ! Et oui, ici les grandes vacances et la fin de l’année scolaire coïncident avec Noël et la nouvelle année. Voir danser et chanter les chansons de Noël par des enfants en tutu, faut le dire : ça fait bizarre !


Wanaka est une charmante petite bourgade au bord d’un lac que nous n’aurons finalement que peu visité. La météo ne s’annonçant pas des meilleures, nous avons décidé de partir dès le lendemain en direction de Milford Sound afin d’éviter de faire la croisière dans le fjord sous la pluie. C’est pourquoi, nous avons décidé, pour une fois, d’aller au restaurant le soir. Cela nous a permis de ressentir un peu plus la vie très cool de cette paisible petite ville.



Milford Sound


Pour aller jusqu’à Milford Sound, c’est toute une expédition ! En fait, le village le plus proche est Te Anau qui se trouve à 3 heures de Wanaka mais reste tout de même à 2h de Milford Sound. Nous passerons donc deux nuits à Te Anau. Vu que la croisière est à 10.30 du matin, nous quitterons très tôt le matin Te Anau en direction de Milford. Et pour éviter de faire trop de route après la croisière, nous passerons une deuxième une nuit à Te Anau avant de nous rendre à Queenstown.


Ceci nous permet également de faire la route des fjords (Te Anau – Milford Sound) en toute décontraction et en nous arrêtant toutes les fois que nous le souhaitons.


Route des fjords


Nous partons de Te Anau à 7.00 du matin sous un ciel dégagé mais on voit bien qu’au fond c’est nuageux. Milford Sound c’est environ 300 jours par année sous les nuages, presque comme à Genève ! Visiter le fjord sous le soleil relèverait donc du miracle. C’ est impressionnant de voir que les nuages n’apparaissent que sur les 50 derniers kilomètres. Ces nuages-là ressemblent à du coton et font partie intégrante d’un paysage de bout du monde fait de cascades, hautes montagnes, rivières et une seule route. C’est beau et angoissant à la fois. On s’arrêtera 5 ou 6 fois sur la route du retour pour admirer mirror lake, les cascades et surtout les champs de lupins qui s’étendent tout le long de la route. Ces fleurs violettes, roses et blanches qui poussent à perte de vue donnent une couleur magnifique à ce paysage déjà extraordinaire.



Croisière sur le fjord


Nous arrivons à Milford Sound avec une heure d’avance sur l’horaire d’embarquement prévu. Nous en profitons pour monter au lookout qui donne un avant-goût du paysage. Nous sommes donc devant un fjord. Nous avons déjà effectué une croisière sur un fjord durant notre aventure. C’était au Canada au fjord du Saguenay. La croisière nous avait quelque peu déçue et s’était faite sous la pluie et la grisaille.


Ici, il ne pleut pas et le soleil perce même les nuages ici et là. Le spectacle est tout de même tout autre que celui du Saguenay. Les falaises semblent plus hautes, le fjord est beaucoup plus étroit et la sensation d’immensité se ressent bien. Cependant, on a quand même l’impression que la Norvège ça doit être autre chose ! C’est difficile à expliquer mais on trouve ça beau sans être totalement subjugué. Si le ciel avait été totalement dégagé peut-être que l’effet aurait été tout autre.


La croisière en tout cas était sympa. Un bateau qui pouvait accueillir peut-être 200 personnes et on devait être 20 à tout casser ! Le bateau que pour nous ! La raison du peu de monde vient certainement du fait que la plupart des gens viennent à Milford par excursion depuis Queenstown. Et il faut 4 heures pour arriver ici. Les cars remplissent donc les bateaux à partir de 11.00 ou même midi. Et effectivement lorsque nous rentrons au port à 12.30, le parking est plein à craquer de bus alors qu’à 10.00 il n’y en avait même pas un.


Pour résumer, la visite du fjord est sympa et si vous prenez le temps de visiter la Nouvelle-Zélande sur 4 semaines ou plus, il faut venir jusqu’ici (et de préférence le matin). Si vous êtes serrés sur les délais, le trajet pour arriver jusqu’à Milford est très long et les jours à y consacrer pourraient être dédiés à d’autres visites.



Queenstown


Nous partons de Te Anau de bon matin pour arriver à Queenstown 2,5 heures plus tard. Il fait grand beau et on se promène en ville. Une ville bien animée, jeune et qui fait penser à un village de station alpine. On s’y sent très bien. On peut faire ici toute sorte d’activités extrêmes : saut à l’élastique, saut en parachute, parasailing, speedboat et une espèce de jetski entièrement fermé et à la forme de requin. Ça a bien marqué les enfants ça.


Pour nous, ça sera deux activités extrêmement périlleuses : la luge et le mini-golf ! Surtout le mini-golf avec le suédois qui peut péter les plombs à tout moment et balancer la canne sur son frère ou sa sœur.


Pour la luge, il faut prendre le télécabine (qui est appelé ici « Gondola »...va comprendre !) pour monter au sommet de la montagne qui surplombe Queenstown. C’est cher mais la montée à pied est assez raide alors on décide d'épargner aux enfants la grimpée d'un dénivelé de plus de 800 mètres. En même temps, ça épargne à maman de devoir monter avec le suédois sur le dos. De plus, on prépare quelques randonnées plutôt corsées autour du Mont Cook ces prochains jours, on a voulu donner un peu de répit à tout le monde !



Pour la suite, nous attaquons notre dernière semaine avec au menu la visite de la région au pied du Mont Cook et pour finir Christchurch d’où nous partirons pour l’Australie le 11 décembre.


Archives

Please reload

Articles à l'affiche

September 30, 2018

Please reload

Articles récents

July 9, 2020

Please reload

VISITES