• VeryFamilyTrip Team

Don't cry for me Argentina


C’est sous le soleil que nous avons passé la semaine dans la capitale argentine mais la température n’a guère dépassé les 17-18 degrés.


Casa Rosado / Plaza de Mayo


Nous avons passé une journée chez Evita ! Nous sommes allés visiter Plaza de Mayo où se trouve Casa Rosado qui est le siège du gouvernement argentin. C’est depuis le balcon de Casa Rosado que Evita Peron avait l’habitude de faire ses déclarations au peuple argentin. Et c’est depuis le balcon de Casa Rosado que Madonna chantait « Don’t cry for me Argentina » ! La place est très sécurisée avec beaucoup de présence policière. Il faut dire que Plaza de Mayo est historiquement LA place pour manifester en Argentine.


On arrive vers 9.00 du matin sur Plaza de Mayo, de gros nuages surplombent Casa Rosado. On repasse vers 16.00, plus un seul nuage. Les photos parlent d’elles-mêmes.



San Telmo / Puerto Madero


Nous partons ensuite pour San Telmo, quartier historique de Buenos Aires. Nous aurions voulu le visiter le dimanche pour sa « feria » mais il pleuvait des cordes ! C’est ici que nous déjeunerons à midi. Sur conseil de notre ami TripAdvisor, nous nous dirigeons vers le restaurant la Brigada. C’est non sans étonnement que nous découvrons l’intérieur entièrement dédié au football. Posters, ballons, écharpes et fanions d’une multitude d’équipes de foot sont accrochés partout sur les murs et au plafond. On a même retrouvé une écharpe d’YB et un pull de Lecce !


Pour la petite histoire, le serveur ayant compris que Massimo était supporter de Napoli, il lui a expliqué que les Argentins, comme les napolitains, ont beaucoup de peine avec Higuain. Il lui a raconté que la trahison était une affaire de famille chez les Higuain puisque le papa, qui était également joueur de foot, était passé de Boca Juniors à River Plate, les deux clubs ennemis de la capitale.


Nous sommes ensuite allés nous promener sur les bords du Rio La Plata à Puerto Madero. C’est en quelques sortes le port de plaisance de Buenos Aires avec bars et restaurants plutôt chics. Les activités commerciales et les bureaux de grandes sociétés y sont également en pleine expansion.


Tigre


Nous avons passé le jour suivant à Tigre. Petite ville au nord de Buenos Aires, connue comme la Venise argentine pour ses canaux qui sillonnent la ville. Nous prenons le train pour y arriver. Nous décidons ensuite de prendre un bateau qui nous déposera à « Tres Bocas » où l’on pense pouvoir se promener et manger. On « pense » parce que la réalité est tout autre. En fait, nous sommes hors saison et il n’y a quasiment aucune activité ! Nous nous promenons une demi-heure au milieu d’une quinzaine de chiens pour le plus grand bonheur de notre précieuse qui tremble de toute part. Nous décidons de rentrer sur Tigre pour manger…dans nos rêves ! Nous attendons le bateau, comme on attend la mouette au bord du Léman, mais là on attend 45 minutes et on nous dit que le prochain bateau est à 14.30. Il est 12.30. Bon on continue à se promener où on peut. A 14.30, le bateau arrive enfin. Il est plein et ne peux pas nous prendre ! Il est quand le prochain ? Quand Dieu le voudra bien ! Finalement, une dame argentine qui attendait le bateau avec nous, nous propose d’appeler un taxi boat qui nous en coutera 40 euros pour rentrer à Tigre si on ne veut pas passer la nuit à Tres Bocas ! On a dû accepter car les ninjas commençaient à avoir des hallucinations et voyaient des nuggets partout.



Colonia del Sacramento (Uruguay)


Nous avions renoncé à aller à Montevideo et Punta del Este en Uruguay mais avons tout de même décidé de passer la frontière pour une journée. C’est pour aller à Colonia del Sacramento juste en face de Buenos Aires. Pour cela, on prend un bateau rapide qui fait la traversée en une heure. Colonia est une charmante petite ville coloniale classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Cependant, hors saison, comme à Tigre c’est un peu mort. La visite de la ville est vite expédiée et quelque peu décevante en regard du prix du bateau très élevé que nous avons payé pour arriver jusqu’ici.



« Mueso de los Ninos » et « Centro Cultural de la Cienca »


Il faut bien entretenir les ninjas et leur faire plaisir de temps en temps sinon c’est la révolte ! On a trouvé deux endroits plutôt sympas et qui ont bien distrait les enfants. Tout d’abord, le « Museo de los Ninos » qui n’a de musée que le nom. C’est en fait un lieu où les activités sont toutes des jeux de rôle. Vous avez donc le « MacDonald » où vous pouvez faire les burgers et encaisser les paiements. Ou encore le dentiste, le docteur, le supermarché, etc. C’est plutôt bien fait et les enfants ont beaucoup apprécié. Activité préférée à l’unanimité : jouer au MacDonald ! Les USA ont laissé des traces…


Nous avons également passé une après-midi au « Centro Cultural de la Ciencia ». C’est un lieu public et gratuit où les enfants peuvent expérimenter divers sujets en relation avec les sciences. Il y a 3 salles où des jeux/expériences peuvent être testés par les enfants. Les sujets sont : le temps, le hasard et le laboratoire. Les enfants ont apprécié mais la barrière de la langue a tout de même quelque peu réduit leur plaisir. Pour la petite histoire, il y avait un court film sur le système solaire en 2,5 D… On regardait simplement le film allongé sur un siège qui bougeait lentement. Il a réussi à faire peur aux garçons. Ninja mais peureux !


Nos impressions de Buenos Aires en résumé


Nous avons finalement bien apprécié Buenos Aires. C’est une ville où il fait bon vivre malgré le chaos qu’il y règne dans certains endroits. Les « Buenos Airiens » sont très agréables et gentils. De plus, lorsqu’il fait 18 degrés à la fin de l’hiver, on se dit que l’été ça doit être plutôt sympa.

La mauvaise surprise a été le coût de la vie ! Si le métro et les taxis sont assez bon marché, la nourriture est plutôt chère. A titre d’exemple, le paquet de Pringles revient à 3 euros et quand on sait qu’un baby ninja puise son énergie dans les Pringles ça revient cher de faire le plein. Autre exemple, le cinéma nous en a coûté 45 euros à 5. Ce n’est pas encore les prix suisses, mais le Gaumont à Archamps coûtent moins cher.


Toutefois, la chose qui a eu, et qui a, le don de passablement nous énerver c’est les retraits bancaires ! Non seulement, ils prennent plus de 5 euros à chaque retrait mais le retrait maximum est de 2000 pesos, équivalent de 100 euros. Ce qui veut dire qu’il faut retirer souvent et c’est 5 euros à chaque voyage…Grrrrrrrr !


La suite immédiate c’est Iguazu côté argentin et côté brésilien ! Julian devrait se sentir à l’aise dans son pays d’adoption ;-)


Archives

Please reload

Articles à l'affiche

September 30, 2018

Please reload

Articles récents

July 9, 2020

Please reload

VISITES